La vente de drones américains au Maroc se précise

13 décembre 2020 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les Etats-Unis négocient la vente d’au moins quatre drones sophistiqués de type MQ-9B Sea Guardian au Maroc. Donald Trump a transmis un avis au sujet de cette vente au Congrès américain, qui doit à présent l’examiner pour l’approuver ou la bloquer.

C’est vendredi 11 décembre, que Donald Trump a transmis au Congrès américain, ledit avis, fait part Reuters, citant des sources américaines proches des négociations. L’agence ajoute que l’accord comprend également des munitions à guidage de précision Helfire, Paveway et JDAM, fabriquées par Lockheed Martin, Raytheon et Boeing.

D’une portée de 6 000 milles marins, soit 11 100 Km, les drones peuvent servir à diverses opérations de surveillance de la mer et du désert. Ils sont fabriqués par General Atomics, une entreprise de défense et de physique nucléaire.
Cet accord avec le Maroc est l’une des premières ventes de drones, après que l’administration du président sortant a mis en œuvre son projet de vendre davantage de drones aux pays étrangers.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Défense - Armement

Aller plus loin

Le Maroc muscle son armée avec l’acquisition de drones Sea Guardian

Le Maroc serait en négociations avec les États-Unis pour l’achat de quatre unités de drones MQ-9B Sea Guardian, l’un des plus modernes de l’armée américaine.

Le Maroc en passe de prendre possession des drones SeaGuardian

La vente des drones militaires ultra-sophistiqués SeaGuardian au Maroc négociée dans le cadre de la normalisation des relations du royaume avec Israël en échange de la...

PPG démarre son usine de Tanger

Le groupe américain PPG, qui commercialise notamment les produits de peinture automobile, a annoncé, jeudi, le démarrage de son usine à Tanger.

Le Maroc, l’un des plus gros importateurs d’armes de la région MENA

Le Maroc figure dans le classement des 10 plus gros importateurs d’armes de la zone MENA entre 2015 et 2019. C’est ce qu’indique le rapport du Center for international policy...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.