La ville de Rabat a trouvé une solution pour ses espaces verts

30 septembre 2020 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Avec ses espaces verts toujours en extension, ses jardins et parcs, Rabat ville lumière est en besoin croissant d’eau. Près de 660 millions de DH ont été prévus dans le cadre de ce programme supervisé par la société Rabat région aménagement.

En raison de son coût onéreux, Rabat ne peut plus continuer d’utiliser de l’eau potable pour l’arrosage de ses espaces verts et de loisir. La facture a plus que doublé entre 2015 (12 millions de DH) et 2020 a indiqué L’Economiste, citant un de ses élus.

Le coût de la première tranche de ce projet s’élève à 140 millions de DH, dont 50 millions de DH à mobiliser par la région, rapporte la même source, ajoutant que les eaux usées seront traitées au niveau de la station de l’ONEE à la commune Ain Aouda, avec la possibilité du recours à une deuxième située à Tamesna et drainées par la suite à travers un réseau de distribution d’une longueur de 70 km.

Dans cette même perspective, les installations touristiques/hôtelières doivent inclure le traitement et la réutilisation des eaux usées dans leurs coûts des projets. Tout comme le secteur agricole qui doit moderniser les méthodes d’irrigation et écarter de plus en plus les plantes dites « dévorantes" des ressources en eau.

Mais, le facteur le plus important est le changement de comportement qui appelle l’implication structurée et durable, du système éducatif à tous les niveaux, car l’eau c’est la vie.

En clair, le Maroc doit cesser de vivre selon la culture et la logique de l’abondance de l’eau. Son gaspillage doit être puni par la loi. C’est un produit et un sujet à inclure dans les programmes des partis politiques, lors des campagnes électorales.

Sujets associés : Rabat - Eau - Agriculture - Environnement - Alimentation - Alerte - Loisirs

Aller plus loin

Maroc : les problèmes de la pénurie d’eau, un véritable casse-tête

Le Maroc est confronté à un phénomène de pénurie d’eau. Pour tenter de régler cette problématique, le royaume devra adapter ses réponses aux changements climatiques.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Le Maroc est menacé par le « stress hydrique », des déficits pluviométriques réguliers et la sécheresse, a alerté la Banque mondiale qui souligne que ces facteurs auront « à long terme » un impact « grave » sur l’économie du royaume.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.