Recherche

Violence contre les femmes : dénonciation du vide juridique

© Copyright : DR

21 juillet 2003 - 09h49 - Maroc - Par:

L’Association marocaine de lutte contre la violence à l’égard des femmes (Centre d’écoute et d’orientation juridique et de soutien psychologique pour femmes victimes de la violence) a dénoncé, vendredi à Casablanca, le vide juridique concernant la violence conjugale. Faisant le bilan de son activité de janvier 2002 à mai 2003, le Centre a fait remarquer, au cours d’une conférence de presse, que des femmes continuent de subir la violence, notamment, conjugale, signalant que le Centre a enregistré au cours de cette période des cas de violence physique (17,35 %), psychologique (47,80 %), sexuelle (4,07 %) et économique (30,78 %).

Dans ce cadre, les responsables du Centre ont précisé que les femmes mariées sont les plus exposées à la violence (76,99 %) que les divorcées (11,23 %), indiquant que l’agresseur est souvent l’époux (85,93 %) ou l’ex-mari en cas de divorce.
Pour ce qui est de la violence économique, les responsables du Centre ont indiqué que celle-ci a concerné 268 dossiers traités par le centre d’écoute (30,78 %) dans lesquels des femmes se plaignent d’être dépouillées par leurs époux de leurs biens.
Face à cette situation, les responsables du Centre ont souligné qu’en plus de la mission d’écoute des victimes de la violence, leur association, en coordination avec le reste du mouvement féminin représenté au sein du Printemps de l’égalité, oeuvre à la mise en place de textes protégeant la femme contre toutes les formes de violence.
Créé en 1995, le Centre d’écoute et d’orientation juridique et psychologique pour femmes agressées est une association ayant pour mission la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Il est membre du tribunal arabe et du réseau maghrébin de lutte contre la violence, du réseau africain des cliniques juridiques, du collectif contre la corruption et organise des conférences, tables rondes et ateliers de formation sur la violence à l’égard d’es femmes.
Par ailleurs, les responsables du Centre ont annoncé la parution aux éditions « Le Fennec » d’un ouvrage analysant l’expérience maghrébine en matière de violences subies par les femmes sous le titre : Casablanca, Alger, Tunis, Femmes unies contre la violence.
Ce livre a été réalisé par le Centre d’écoute (Maroc), SOS femmes en détresse (Algérie) et l’Association tunisienne des femmes démocrates.

MAP

Mots clés: Droits et Justice , Moudawana , Lois , Femme marocaine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact