Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

15 février 2023 - 11h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

« Le grand choc a été qu’elle ne pouvait pas parler sans crier. Au début, cela se terminait par des cris, et des jurons parfois sans raison apparente, puis la situation s’est transformée en violence physique. Au début, elle avait l’habitude de me frapper avec des ustensiles de cuisine et des petites choses dans la maison, puis c’est allé plus loin, et je pensais à l’époque que la raison était ses changements d’humeur dus à sa première grossesse, et j’essayais d’éviter complètement de m’engager avec elle. J’essayais constamment de la calmer, mais elle était très violente », raconte à Raseef22 Hamdi al-Sayed (pseudonyme), 32 ans, qui veut divorcer de sa femme qu’il a épousée il y a cinq ans dans le cadre d’un mariage traditionnel. Sa femme est plus grande de taille que lui.

À lire : France : un Marocain « réfugié dans l’islam à l’extrême » condamné pour violences conjugales


Comme Hamdi, de nombreux hommes subissent des violences conjugales. On dénombre environ 24 000 cas de violence contre les hommes, dont 20 % de violences physiques au Maroc, révèle un rapport de l’Association marocaine des droits humains (AMDH). S’agissant des violences faites aux femmes, le constat est identique : 23 879 cas ont été enregistrés en 2021. « Ces chiffres restent à un niveau inquiétant malgré des efforts continus », a déclaré le président de l’AMDH, al-Hassan al-Daki.

À lire : Maroc : plus de la moitié des femmes mariées, victimes de violences conjugales

Selon Dr Tawfik Narouz, psychiatre consultant et membre de l’American Psychiatric Association, il y a eu une augmentation notable des violences au cours des dernières années dans les sociétés arabes, dont certaines affectent les hommes, que ce soit verbalement, physiquement ou sexuellement, et les sociétés occidentales, y compris les États-Unis et la Grande-Bretagne, enregistrent des « taux historiques de violence contre les hommes ». Les violences conjugales peuvent provoquer chez les hommes de graves blessures psychologiques telles que des troubles de la personnalité, l’anxiété, la dépression et la dépendance, affirme-t-il.

Sujets associés : Violences et agressions

Aller plus loin

Maroc : plus de la moitié des femmes mariées, victimes de violences conjugales

Malgré les nombreuses mesures, le Maroc fait toujours face au défi des violences conjugales. Selon un rapport sur les droits de l’homme, le phénomène est inquiétant, d’autant...

Que pensent les Marocains de la violence domestique ?

Les Marocains se montrent partagés sur la violence domestique, selon les conclusions d’un récent sondage sur la violence contre les femmes.

Maroc : 46 % des femmes mariées ont été victimes de violences conjugales

Malgré les sensibilisations, les violences conjugales font le quotidien de nombreuses femmes marocaines. Un rapport sur les droits humains livré par la Fédérale de la ligue...

90% des femmes du nord du Maroc ont été victimes de violences

Les violences faites aux femmes et aux filles prennent de l’ampleur dans le nord du Maroc. Environ 9 filles et femmes sur 10 dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.