Vision 2010 : Un bilan à mi-parcours

27 janvier 2007 - 14h10 - Ecrit par : L.A

L’Observatoire du tourisme vient d’éditer une radioscopie de la vision 2010. Bonne initiative, dommage toutefois que le document, édité en novembre 2006, s’arrête aux réalisations de 2005 et n’évoque pas une bonne partie des événements qui ont jalonné 2006.

L’étude réalisée sur 84 pages, qui devrait connaître d’autres éditions, reprend les différents volets de la vision 2010 et dresse pour chacun d’eux un bilan.

Les indicateurs touristiques ont ainsi permis « des réalisations honorables ». Le document indique à cet égard que les arrivées de touristes ont atteint, à fin 2005, près de 5,8 millions. Notons qu’à fin novembre 2006, elles sont de 5,9. Pour l’ensemble de l’année 2006, le Royaume devrait dépasser la barre des 6 millions. Les nuitées s’élevaient pour leur part, à fin novembre 2006, à 15,2 millions, s’établissant au même niveau que toute l’année 2005.

Le document de l’Observatoire qualifie de « positif » le bilan des six grands chantiers qui correspondent chacun à une nouvelle station touristique : Saidia, Essaouira-Mogador, Larache-Lixus, Mazagan-El Haouzia, Taghazout et Plage Blanche. La seule station non concédée pour l’heure est celle de Plage Blanche. Une première proposition avait été faite au gouvernement mais n’avait pas abouti. Le Plan Mada’in, destiné à repositionner certaines destinations, aurait marqué « une avancée probante ». Les PDRT (programme de développement touristique régional), sur lesquels repose le plan Mada’in, se développent à la cadence initialement fixée. Fès et Casablanca ont déjà été dotées de ces programmes. Ils consistent à se fixer des objectifs précis et à faire participer l’ensemble des intervenants, notamment les instances régionales, le Conseil régional du tourisme et les élus, à la réalisation de ces objectifs (www.leconomiste.com). Les PDRT représentent un nouveau concept de développement régional intégré dont un des leviers de croissance est le secteur touristique. La rétrospective dresse également un bilan du tourisme rural, tourisme de niche et du tourisme interne.

Rappelons que la première opération promotionnelle de le stratégie du tourisme interne a été lancée le 10 janvier dernier. Financement bancaire, investissement, développement de l’immobilier locatif à vocation touristique, enjeux de la libéralisation aérienne, formation, promotion touristique, amélioration de l’environnement sont aussi passés au crible.

L’Economiste - J.R.

Tags : Tourisme - Investissement - Office national marocain du tourisme (ONMT) - Etude - Bilan

Nous vous recommandons

Le Maroc rend la vie difficile aux non-vaccinés

Le Maroc s’apprête à rendre obligatoire le pass vaccinal. Une mauvaise nouvelle pour les personnes non-vaccinées qui ne pourront plus sortir du pays ou obtenir des documents officiels.

France : la production de pulls de l’armée au Maroc crée la polémique

Huit sénateurs proches du candidat à la présidentielle française, Arnaud Montebourg, ont interpellé vendredi dernier la ministre des Armées, Florence Parly, au sujet d’un contrat de production de pulls en partie au...

L’Algérie cherche à s’approprier le caftan marocain

Bon nombre d’internautes algériens affirment avec force que le caftan et de la djellaba sont algériens, créant ainsi une vaine polémique. Un journaliste algérien tente d’y couper court.

Des militaires aux frontières de Sebta et Melilla ?

Le chef de file de l’opposition et président du Parti populaire (PP), Pablo Casado, a demandé au gouvernement de Pedro Sanchez de renforcer la sécurité au niveau des frontières de Sebta et Melilla en y déployant un contingent militaire...

Casablanca : une MRE fait tomber un candidat aux élections

À Casablanca, une Marocaine résidant à l’étranger (MRE) s’est fait arnaquer par un individu qui s’est présenté aux dernières élections législatives, communales et régionales sous la bannière d’un grand parti politique. Une affiche électorale a permis à la police...

Une vaste campagne de propreté lancée à Rabat

Réuni en urgence jeudi dernier, le conseil communal de la ville de Rabat a décidé de prendre en main le service de propreté de la ville en lançant une vaste campagne de salubrité.

« Les puissants alliés du Maroc contre l’Espagne »

Après les États-Unis et Israël, l’Allemagne aurait déclaré son soutien au Maroc dans le conflit au Sahara, s’alarme un média espagnol.

Le Maroc chercherait la « co-souveraineté » de Sebta et Melilla

Les tractations diplomatiques sont en cours pour le rétablissement rapide des relations entre l’Espagne et le Maroc. Les autorités espagnoles travaillent activement pour une revue complète de la coopération avec Rabat, notamment en ce qui concerne...

Le Maroc fait pression sur les bateaux de Melilla

Le Maroc serait en train de faire pression sur les bateaux de plaisance de Melilla pour les contraindre à amarrer au port d’Atalayoun (Nador).

Tensions au conseil municipal d’Ivry-sur-Seine à cause du Sahara

Le conseil municipal d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) a eu lieu sous protection policière la semaine dernière. En cause, les esprits se sont échauffés lors d’une délibération portant sur le financement d’un projet solidaire pour les enfants Sahraouis à...