Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

19 mars 2023 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Selon les calculs astronomiques, le premier jour du ramadan correspondra au 23 mars. Hicham Aissaoui indique que le mois de ramadan durera 30 jours au lieu de 29 au Maroc comme ce fut le cas ces cinq dernières années. Quant à l’Arabie saoudite et autres pays du Moyen-Orient, ils ne devraient jeûner que 29 jours.

À lire : Quand débute le ramadan au Maroc ?

Traditionnellement, le mois du ramadan est déterminé par l’apparition du croissant lunaire le 29ᵉ jour au soir de Chaabane. Le Maroc devrait apercevoir le croissant de ramadan le mercredi 22 mars. D’autres pays comme l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Égypte, devraient annoncer les résultats de l’observation du croissant lunaire mardi 21 mars.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Ramadan 2024 - Islam

Aller plus loin

Voici les dates du Ramadan 2023 en France, selon le CTMF

Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé les dates de début et de fin du mois sacré du Ramadan 2023, ainsi que celle de l’Aïd el Fitr.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Voici la date du début de ramadan en France, selon le CFCM

En se basant sur les calculs scientifiques, le Conseil français du culte musulman (CFCM) présidée par l’Union des mosquées de France (UMF) et le Comité de coordination des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Maroc : la date de l’Aïd al-Adha 2024 connue

L’Aïd El Adha 2024 est l’une des célébrations les plus importantes pour les musulmans. Quand aura-t-il lieu au Maroc ?

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Du changement pour Royal Air Maroc

Le Maroc est passé ce dimanche à 3h du matin à l’heure légale GMT. Ce changement d’heure aura un impact sur les vols de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM).

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Le geste de Sofyan Amrabat qui a surpris les supporters de la Fiorentina

Lors du match entre son club à l’Inter Milan remporté par les Florentins (1-0), l’international marocain Sofyan Amrabat a eu un geste qui a surpris les supporters.

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.