Un parti espagnol exige que les Marocains renoncent à leur nationalité marocaine

19 janvier 2023 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le parti d’extrême droite Vox a demandé mercredi la comparution devant le Congrès du ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, pour comprendre le « système de fraude » dans l’octroi de la nationalité espagnole à des Marocains qui, dénoncent-ils, ne renoncent pas au préalable à leur nationalité d’origine.

Vox a adressé une série de questions au gouvernement à ce sujet et a même demandé l’accès aux données et documents concernant cette « fraude ». Pour les députés du parti de Santiago Abascal, le fait que les citoyens marocains ne renoncent pas à leur nationalité d’origine lors de l’obtention de la nationalité espagnole, constitue une violation de l’article 23.b du Code civil. Selon les données avancées par Vox, plus de 202 000 personnes, dont 59 212 d’origine marocaine, ont obtenu la nationalité espagnole par résidence en 2021.

À lire : Vox veut durcir les conditions d’octroi de la nationalité espagnole aux Marocains

Le parti d’extrême droite dénonce « des fraudes dans le processus d’octroi de la nationalité » ainsi que le « manque de transparence du gouvernement » qui selon Vox est « incapable de demander au Maroc les données qui permettraient de découvrir cette “fraude” ». En plus de la comparution de Grande-Marlaska devant la Commission de l’Intérieur de la Chambre basse, Vox veut aussi connaître le nombre de citoyens marocains, par province de résidence, ayant acquis la nationalité espagnole au cours de la XIVe législature, avec les preuves de renonciation à leur nationalité antérieure.

À lire : Plus de 40 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2021

Dans ses questions au gouvernement, Vox a demandé s’il est informé de la « fraude » dans l’octroi de la nationalité aux Marocains et comment il veille au respect de l’exigence prévue à l’article 23.b du Code civil. Le parti de Santiago Abascal veut aussi savoir si la renonciation à la nationalité est communiquée au pays d’origine et si oui, par quels moyens. Autrement dit, comment le gouvernement vérifie et contrôle l’effectivité de la renonciation à la nationalité d’origine. Ces fraudes dans l’acquisition de la nationalité espagnole ne concernent pas que les Marocains, assure Vox qui précise que les Cubains, les Chiliens, les Boliviens et les Vénézuéliens sont aussi concernés.

Sujets associés : Espagne - Double nationalité - Nationalité marocaine - MRE

Aller plus loin

Vox veut durcir les conditions d’octroi de la nationalité espagnole aux Marocains

Le parti Vox envisage de déposer au Congrès un projet de loi durcissant les conditions d’obtention de la nationalité espagnole aux ressortissants marocains.

Plus de 40 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2021

Sur les 144 012 étrangers résidant en Espagne ayant obtenu la nationalité espagnole en 2021 (14,1 % de plus que l’année précédente), 42 000 sont Marocains. La plupart vivent...

L’Espagne demande aux Marocains de renoncer à leur nationalité marocaine

Plusieurs Espagnols d’origine marocaine résidant à Londres rencontrent des difficultés pour renouveler leurs passeports. Le consulat espagnol à Londres leur demande un document...

L’Espagne lance une application pour accélérer l’octroi de la nationalité

Le ministère espagnol de la Justice pense avoir trouvé la solution pour accélérer le processus d’octroi de la nationalité : une application informatique. Après un mois d’essai,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enseignement supérieur : le Maroc fait appel aux MRE

Le Maroc envisage de recourir à ses compétences à l’étranger pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur dans ses universités. Une réforme est en cours de préparation pour revoir le cadre légal régissant la profession.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...