Younes Belhanda dit tout le mal qu’il pense de Vahid Halilhodžić

21 décembre 2021 - 22h00 - Ecrit par : S.A

L’international marocain Younès Belhanda revient sur son absence en sélection marocaine et en évoque les vraies raisons. Il ne veut plus rejoindre l’effectif des Lions de l’Atlas même si le sélectionneur Vahid Halilhodžić le convoquait.

« Même s’il (Vahid Halilhodžić, NDLR) me rappelle, je n’irai pas. Tant qu’il sera sélectionneur, c’est mort. Il y a eu une cassure, il ne m’a pas respecté alors que sportivement, mes performances en club étaient bonnes », a déclaré Younes Belhanda dans une interview fleuve accordée à SoFoot. « En plus, j’ai fait douze ans en sélection nationale, je suis là depuis le début. Je ne suis pas un mec recyclé qui, par exemple, choisit d’abord l’Espagne, puis le Maroc. J’aurais pu choisir la France et je ne l’ai pas fait par amour pour ce pays. Je suis quelqu’un de vrai, j’ai fait les pires déplacements. Lorsqu’il fallait se rendre en Centrafrique ou en Gambie, j’étais là », a ajouté l’international marocain.

À lire : Mustapha Hajji plaide pour la réintégration de Younes Belhanda

L’ex — n°10 des Lions de l’Atlas raconte comment est né le différend qui l’oppose au sélectionneur de l’équipe marocaine : « Quand il m’a convoqué à ses débuts (en 2019, NDLR), j’avais une douleur au dos et j’ai fait une IRM qui a confirmé ma blessure. On en a discuté dès son arrivée, il m’a demandé de bien me soigner, et ça s’est bien passé. Par la suite, j’apprends qu’un kiné qui était avec la sélection marocaine depuis vingt ans a été relégué avec les équipes de jeunes parce que, soi-disant, il serait trop proche des joueurs et qu’il faudrait y faire attention ».

À lire : Younès Belhanda viré par le Galatasaray

Et de poursuivre : « Mon problème, c’est que je veux toujours faire le justicier pour les autres, alors que personne ne le fait pour moi. Je suis donc parti voir Vahid pour lui dire que ce n’était pas correct de dégager le kiné de cette manière, ça fait 20 ans qu’il est en équipe nationale. Je n’ai rien fait de mal, je suis légitime pour parler, surtout que je l’ai fait avec respect. Il m’a dit que sa décision était prise et qu’il allait le remplacer. Pour moi, c’est cette prise de position qui m’a coûté ma place. Il a dû se dire : ‘Belhanda a trop de caractère, il va me casser les couilles’”.

Tags : Football - Younès Belhanda - Lions de l’Atlas - Vahid Halilhodzic

Aller plus loin

Le transfert de Younès Belhanda à Montpellier fait un flop

Alors qu’il se voyait déjà de retour à Montpellier, son club de cœur, l’international marocain Younès Belhanda doit oublier ce rêve difficile à réaliser actuellement. Comme de...

Mustapha Hajji plaide pour la réintégration de Younes Belhanda

Et si la sélection marocaine de football réintégrait les anciens ? C’est la mission que s’est fixée Mustapha Hajji avec Younès Belhanda pour tenter de le convaincre de rejoindre à...

Vahid Halilhodzic vivement critiqué

Mardi dernier, les Lions de l’Atlas ont décroché leur billet pour la Coupe du monde au Qatar. Mais pour Jérôme Rothen qui a connu le coach Vahid au Paris Saint-Germain, les...

Younès Belhanda viré par le Galatasaray

L’international marocain Younès Belhanda ne portera plus le maillot du Galatasaray. Le club d’Istanbul a annoncé mercredi dans un communiqué que le contrat du joueur avait été «...

Nous vous recommandons

Marine El Himer, officiellement Marocaine

Marine El Himer, jeune star française de télé-réalité, vient d’obtenir la nationalité marocaine. Elle a annoncé la nouvelle à ses fans sur Instagram en publiant une photo d’elle avec le fameux récépissé de...

Les raisons de la fermeture de Tirexo, site de piratage basé au Maroc, désormais connues

Les raisons qui expliquent la fermeture Zone-telechargement et Tirexo, basé au Maroc, deux des plus gros sites de piratage en France et en Belgique, sont désormais connues.

Un Franco-marocain arrêté à Nador pour trafic de drogue

Un Français d’origine marocaine a été arrêté par la Brigade de police de Nador pour son implication dans une affaire de drogue. L’homme était sur le point de prendre un bateau vers un pays étranger.

Espagne : un réseau de faux papiers pour des hommes d’affaires marocains démantelé

La police espagnole a démantelé un réseau criminel spécialisé dans la falsification de documents aux hommes d’affaires marocains, les faisant passer pour des entrepreneurs exerçant sur le territoire espagnol. En tout, huit personnes dont une avocate de...

L’ONSSA réagit au scandale des « vers dans le tagine »

Le scandale du tajine d’Azilal a remis sur le tapis la question de l’hygiène dans les restaurants au Maroc. L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a tenu à apporter quelques précisions sur cette affaire de vers trouvés dans...

Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni avant 2030. Elle a annoncé une nouvelle date pour la réalisation effective de ce...

Marrakech : les raisons de la hausse des tarifs dans les hammams

Aucun secteur d’activités n’échappe à l’inflation galopante. À Marrakech, les habitués des hammams peinent à comprendre les raisons pour lesquelles, les tarifs ont presque doublé pour, dit-on, faire face à la cherté du...

Mort d’Emin et Pisly : les parents veulent faire pression sur le Maroc

Les parents d’Emin et Pisly demandent au gouvernement de Pedro Sánchez de profiter de cette période de bonne entente pour « faire pression » sur le Maroc afin que justice soit rendue pour la mort des deux...

Espagne : des membres de la « Mocro mafia » néerlandaise arrêtés pour le meurtre d’un Marocain

La « Mocromafia », le groupe criminel marocain basé aux Pays-Bas et dédié au trafic de drogue dans toute l’Europe, a assassiné en janvier dernier à Chiclana (Cadix), Ebrahim Buzhu dit « Le boucher », un Néerlandais d’origine marocaine, membre du réseau. La...

Free augmente ses prix vers le Maroc

L’opérateur français de téléphonie mobile, Free, procède à une révision de ses tarifs depuis et vers le Maroc à partir du 4 septembre 2021. Les Émirats arabes Unis et la France sont aussi concernés.