Mise en examen d’Abdelhakim Sefrioui : "La justice se trompe de cible"

23 octobre 2020 - 14h00 - France - Ecrit par : J.K

Le militant Abdelhakim Sefrioui, gardé à vue dans l’affaire du professeur décapité, a été mis en examen pour " complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste " ce 21 octobre. Il est "abasourdi, effondré", a indiqué son avocat.

Abdelhakim Sefrioui " ignorait tout " du plan terroriste du jeune tchétchène, Abdoullah Anzarov ayant assassiné le professeur d’histoire à Conflans-Sainte-Honorine, a avancé son avocat. L’avocat présume qu’il serait mieux " de chercher ceux qui ont embrigadé le terroriste, et qui l’ont incité à passer à l’acte ". L’enquête de cette affaire " ne s’intéresse qu’aux seconds couteaux, à de simples comparses, alors que le danger est ailleurs " a déclaré l’avocat.

Pour rappel, Abdelhakim Sefrioui fait partie des neuf gardés à vue dans l’affaire du professeur assassiné. Il avait accompagné le parent d’élève qui s’était plaint du comportement de l’enseignant dans le collège. Il a également pris part à la mobilisation contre l’enseignant et posté une vidéo sur les réseaux sociaux. Cependant, son avocat a indiqué que, pour le moment, rien ne prouve que c’est la vidéo diffusée qui est à l’origine de l’acte du terroriste. " Il n’avait sûrement pas besoin de cela pour l’assassiner" a souligné l’avocat. C’est également cette ligne de défense qui a été présentée par le père de l’élève qui avait posté la vidéo, a précisé la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Décès - Criminalité - Islam

Aller plus loin

Professeur d’histoire décapité : l’agresseur abattu est bien l’auteur du message de revendication

Abdoullakh Abouyezidovitch, l’individu ayant décapité le professeur d’histoire vendredi près d’un collège à Conflans-Sainte-Honorine est bel et bien l’auteur du message de...

La France ne veut plus d’imams en provenance du Maroc

Le gouvernement français a établi une feuille de route devant lui permettre de lutter contre le communautarisme, "l’islamisme et les atteintes aux principes républicains". Le...

231 étrangers fichés pour radicalisation, dont des Marocains, seront expulsés de la France

Dans les jours à venir, 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste seront expulsés de France. Une décision de Gérald Darmanin,...

Arrestation du fils d’Abdelhakim Sefrioui, figure de l’islam radical

Le fils d’Abdelhakim Sefrioui, militant islamiste mis en examen et écroué pour « complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste « après l’assassinat de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.