L’accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie entre en vigueur

15 mai 2021 - 11h00 - Economie - Ecrit par : J.K

La loi réformant l’accord de libre-échange (ALE) entre le Maroc et la Turquie est entrée en application. C’est ce que confirme le Bulletin officiel du 13 mai 2021.

Entrée en vigueur le 13 mai dernier, la loi 54-20 portant accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie recèle des nouveautés. Dans cette loi, plus de 1200 produits, équivalant à 630 positions tarifaires, relatives aux secteurs du textile-habillement, du cuir, de la métallurgie, de l’électricité, du bois et de l’automobile, sont désormais inscrits dans une liste négative. De plus, avec cette loi, un droit de douane, soit 90 % du droit commun sera appliqué pendant cinq ans et renouvelable une seule fois pour également cinq ans.

Le nouvel accord entre les deux pays envisage une possibilité de remettre en place les droits de douanes sur les produits en provenance de Turquie et pouvant endommager l’industrie marocaine. Pour rappel, cet amendement de la loi 54-20 a été confirmé par un avenant à l’accord de 2004 entré en vigueur en 2006 et signé par le Maroc et la Turquie en août dernier. Cet avenant a été par la suite voté le 8 octobre 2020 en conseil de gouvernement et améliore largement l’accord de 2004.

Sujets associés : Textile - Automobile - Accord de libre échange - Energie - Turquie

Aller plus loin

Le Maroc autorise des vols exceptionnels vers la Turquie

Malgré la suspension des vols de plusieurs pays dont notamment la Turquie vers le Maroc, le royaume va autoriser dès la semaine prochaine trois vols exceptionnels de...

Maroc : les opérateurs textiles turcs à la recherche de fournisseurs locaux

Les Turcs opérant dans le secteur du textile ont de gros soucis depuis l’augmentation des droits de douane sur les importations par le Maroc, des vêtements en provenance de...

Accords de libre échange : la nouvelle stratégie du Maroc

Le Maroc adopte une nouvelle stratégie de politique commerciale. Le royaume rééquilibre ses accords de libre échange avec ses partenaires, notamment la Turquie et l’Égypte.

Le Maroc, gros perdant de l’accord de libre-échange Rabat – Ankara

L’accord de libre-échange signé en 2004 entre Rabat et Ankara a créé une instabilité commerciale au Maroc et détruit des milliers d’emplois. Cette situation suscite la colère...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».

Les SUV et les voitures sportives, stars du marché automobile marocain

Le marché automobile marocain du neuf a enregistré une légère progression en 2023. C’est ce qui ressort du bilan annuel présenté par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) lors d’une conférence de presse.

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.