Le meurtre d’Adnane Bouchouf remet sur le tapis la question de la peine capitale

16 septembre 2020 - 07h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Après l’indignation et le choc, le viol suivi du meurtre du jeune Adnane Bouchouf a fait ressortir du tiroir, le vieux débat sur l’application de la peine capitale. Dans l’opinion publique, beaucoup estiment que pour des crimes d’une telle inhumanité, la peine de mort est la plus appropriée.

Une pétition virtuelle a été lancée pour forcer la main aux autorités. Approchée par 2M.ma, Nouzha Skalli, porte-parole du réseau des parlementaires contre la peine de mort indique qu’elle comprend et partage totalement la réaction des Marocains en réponse à un crime aussi crapuleux. Mais elle émet quelques réserves « J’exprime toute ma solidarité et ma compassion et partage la douleur des parents du petit Adnane. Il faut que la justice soit rendue, loin de toute pression. Elle doit tenir compte de l’enquête sociale et psychologique », a-t-elle déclaré. Le Maroc a cessé d’appliquer la peine de mort depuis 1982. Mais une exception a été faite en 1993, dans le cadre de l’affaire du commissaire Tabit.

La pétition est déjà à plus d’un demi-millions de signatures. Les internautes espèrent que le violeur et assassin de Adnane sera exécuté. Mais Nouzha Skalli reste convaincue que même si on condamnait le ou les coupables à une mort aussi atroce que celle de la victime, cela ne changera pas la situation. Elle appelle les autorités à une gestion responsable de cette affaire.« La justice n’est pas une vengeance », a-t-elle indiqué, tout en appelant à condamner avec la plus grande rigueur l’auteur de ces actes barbares.

Elle appelle à mener des recherches sur les raisons qui se cachent derrière ces actes pour éviter que des générations ne soient sacrifiées. « Les enfants violés qui ne bénéficient d’aucun suivi peuvent hélas devenir à leur tour, des violeurs », explique Nouzha Skalli. Depuis le lundi 14 septembre, le tueur présumé de Adnane Bouchouf a été déféré devant le procureur du Roi près de la cour d’appel de Tanger. Les Marocains espèrent que la justice sera faite pour Adnane et ses parents.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Peine de mort - Nouzha Skalli - Homicide - Pédophilie - Violences et agressions

Aller plus loin

Début du procès en appel du meurtrier d’Adnane à Tanger

La première audience du procès en appel des personnes impliquées dans l’affaire du viol et du meurtre du petit Adnane Bouchouf, enlevé, séquestré, violé puis assassiné à Tanger...

Paris : un rassemblement pour réclamer justice pour Adnane

Des Marocains se sont rassemblés le samedi 19 septembre sur la Place de la République à Paris pour rendre hommage à la mémoire de Adnane Bouchouf, le jeune de 11 ans qui a été...

Application de la peine de mort dans l’affaire Adnane : Mostapha Ramid appelle au respect de la vie humaine

Depuis quelques jours, les Marocains sont divisés sur la question de l’application de la peine de mort. Le ministre d’État chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid s’est...

Peine de mort réclamée pour le meurtrier d’Adnane

Les Marocains ont lancé une pétition pour que la peine de mort soit infligée au présumé meurtrier d’Adnane, un adolescent de 11 ans, disparu, violé, retrouvé mort et enterré à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.