Affaire Bab Darna : Mohamed El Ouardi bientôt fixé sur son sort

28 avril 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Mohamed El Ouardi, PDG de Bab Darna, principal accusé d’un scandale immobilier, devra attendre jusqu’au 18 mai avant d’être fixé sur son sort. La chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca a décidé du report du procès qui s’est ouvert mardi 27 avril.

Une audience éphémère. À la demande de la défense de Mohamed El Ouardi, PDG de Bab Darna, la chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca a reporté le procès au 18 mai, rapporte Le360. Ce report permettra aux avocats du principal accusé de l’affaire Bab Darna de préparer une plaidoirie. Leur client est poursuivi pour escroquerie, émission de chèques sans provision, non-exécution d’un contrat, participation et complicité à la falsification de documents officiels, est-il précisé.

Le groupe immobilier Bab Darna avait commercialisé près d’une douzaine de projets immobiliers fictifs, tous standings confondus, entre 2017 et 2018 sans posséder le moindre terrain où les immeubles seraient érigés. En tout, plus de 1 200 réservataires ont été arnaqués. Outre Mohamed El Ouardi, le directeur général, O.E.B, le directeur commercial, H.E.B, la directrice administrative et financière, A.A, le directeur technique, F.O, du comptable, M.T, et un notaire, M.M. sont également poursuivis en état d’arrestation dans cette arnaque estimée à plus de 400 millions de dirhams. L’épouse du PDG, Mohamed El Ouardi fait elle aussi face à la justice. Elle avait été arrêtée le 14 avril dernier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Casablanca - Procès - Spoliation immobilière au Maroc

Aller plus loin

Affaire Bab Darna : des MRE arnaqués manifestent à Casablanca

Les victimes du groupe immobilier Bab Darna, dont des MRE, viennent à nouveau de manifester devant la cour d’appel de Casablanca. Elles exigent de la justice, l’accélération du...

Escroquerie immobilière : les victimes de Bab Darna manifestent à nouveau

Les victimes du projet immobilier « Bab Darna » s’apprêtent à organiser, ce mercredi, un nouveau mouvement de protestation à Bouskoura pour dénoncer le retard et le...

Scandale Bab Darna : enfin le procès

Le procès des huit accusés dans l’affaire immobilière Bab Darna va s’ouvrir le 9 novembre prochain.

Du nouveau dans l’affaire Bab Darna

Le traitement judiciaire du dossier Bab Darna piétine. Face à la situation, le collectif des victimes de ce scandale immobilier projette un sit-in et une marche pacifique, le 19...

Ces articles devraient vous intéresser :

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...