Affaire Comanav : Taoufik Ibrahimi condamné à 5 ans de prison

21 février 2013 - 19h05 - Maroc - Ecrit par : J.L

Taoufik Ibrahimi, ancien PDG de la Comanav, a été condamné mercredi à cinq ans de prison ferme, par la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat, après avoir été blanchi du chef d’inculpation de "constitution d’une bande criminelle".

Cinq autres personnes étaient jugées dans la même affaire. L’ex directeur central des ressources humaines de la Comanav et un ancien attaché à l’institut scientifique de la pêche maritime, ont ainsi écopé d’une peine de trois ans de prison ferme chacun.

Mohamed Chemchati, ancien secrétaire général du syndicat des marins, a été condamné à deux ans de prison ferme, et Said El Hairech, ancien secrétaire général du syndicat des dockers, à un an. Mohammed Benabdellah, un marin qui travaillait au port de Tanger, est le seul à avoir été innocenté.

Les cinq accusés étaient poursuivis pour sabotage d’établissements publics (ports et bateaux), entrave à la liberté du travail et divulgation du secret professionnel.

Taoufik Ibrahimi, arrêté en juin dernier pour détournement de fonds lors de son mandat à la tête de la Comanav, avait été remis en liberté provisoire en novembre dernier, tous comme ses cinq co-accusés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Comanav - Procès - Maritime - Prison - Union marocaine du travail - Taoufik Ibrahimi

Ces articles devraient vous intéresser :

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Ports marocains : Une manne inattendue grâce aux attaques en mer Rouge ?

Alors que les attaques des rebelles houthis perturbent sérieusement le trafic maritime mondial, le Maroc dont les ports sont choisis par les industriels européens tire profit de la crise sécuritaire en mer rouge.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc Telecom baisse les commissions des cartes de recharge

L’Union marocaine du travail (UMT) s’insurge contre la décision d’Itissalat Al-Maghrib (IAM-Maroc Telecom) de réduire la marge bénéficiaire des commerçants sur les cartes de recharge.

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.