Affaire Mohamed Moubdii : d’autres présidents de communes dans le collimateur

2 mai 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

D’autres têtes pourraient tomber dans l’affaire de l’ancien ministre Mohamed Moubdiî, président de la commune de Fkih Ben Saleh et député du Mouvement populaire (MP), actuellement incarcéré à la prison d’Oukacha pour des crimes financiers présumés.

Cinq autres présidents de communes pourraient se retrouver devant la justice. Ceux-ci sont soupçonnés d’avoir « traité avec une même société qui bénéficiait des généreux contrats signés par Mohamed Moubdiî pour les besoins des marchés du conseil municipal de Fkih Bensaleh », rapporte le quotidien Al Akhbar, évoquant des marchés publics qui leur auraient permis de bénéficier chacun de voitures coûtant environ 400 000 DH.

À lire :L’ancien ministre marocain Mohamed Moubdii incarcéré

Depuis jeudi, le président de la commune de Fkih Ben Saleh et député du Mouvement populaire (MP), Mohamed Moubdii, est incarcéré à la prison d’Oukacha pour des crimes financiers présumés, en compagnie de sept autres coaccusés sur un total de 13 personnes poursuivies, notamment des entrepreneurs ayant bénéficié des marchés de la commune qu’il préside. D’après les premiers éléments de l’enquête, il devrait faire face à plusieurs chefs d’accusations, dont celui de détournement de deniers publics, faux et usage de faux, ainsi que de contraventions liées aux lois sur l’urbanisme.

Sujets associés : Droits et Justice - Mouvement Populaire - Fkih Ben Saleh - Mohamed Moubdii - Prison d’Oukacha

Aller plus loin

L’ancien ministre marocain Mohamed Moubdii incarcéré

Le président de la commune de Fkih Ben Saleh et député du Mouvement populaire (MP), Mohamed Moubdii, a été incarcéré jeudi 27 avril pour des crimes financiers présumés. Il a été...

Maroc : anciens ministres et maires dans le collimateur de la justice

L’ancien ministre haraki, et ancien président du conseil municipal de Fqih Bensalah, Mohamed Moubdii et d’autres personnalités, pourraient faire l’objet de poursuites pénales....

Des ennuis judiciaires en perspective pour Mohamed Mobdii

L’ancien ministre délégué chargé de la Fonction publique, Mohamed Mobdii, également président du conseil de Fqih Ben Salah, de même que des entrepreneurs et des responsables...

Délivrance de faux certificats médicaux au député Moubdiî : deux médecins en prison

Deux médecins ont été placés en détention pour avoir délivré de faux certificats médicaux à Mohamed Moubdii, président de la commune de Fkih Ben Saleh et député du Mouvement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...