Recherche

L’agriculture française en manque cruel de main-d’œuvre marocaine

© Copyright : DR

19 mai 2020 - 10h00 - Economie

La France souffre de l’absence des saisonniers venus du Maroc, d’Europe ou d’ailleurs chaque année en raison de la fermeture des frontières alors que le moment des récoltes atteint son point le plus intense. L’agriculture française a un besoin urgent de près de 300 000 saisonniers agricoles.

La France a près de 300 000 candidatures aux emplois de saisonniers agricoles à pourvoir, rapporte L’Opinion. Il s’agit de volontaires qui pourront remplacer les quelque 100 000 salariés étrangers qui viennent chaque année pour les récoltes saisonnières de Pologne, d’Espagne, du Portugal, de la Roumanie ou encore du Maroc, de la Tunisie ou d’Amérique latine, précise la même source. Ceux-ci sont bloqués chez eux cette année en raison de la fermeture des frontières, une des mesures prises pour freiner la propagation du covid-19.

Le manque de main-d’œuvre se fait ressentir davantage. "C’était tendu au printemps, mais c’est pire à partir de maintenant, avec les fruits d’été, puis pour les pommes et les vendanges, explique Jean-Baptiste Vervy, fondateur de la plateforme Wizifarm, spécialisée dans l’emploi agricole. Les Français, qui étaient disponibles au début du confinement, sont pour beaucoup retournés au travail. Il en reste peut-être 45 000 sur les 300 000 qui ont postulé… Or, en juillet, une année normale, la France recrute 150 000 saisonniers."

Les chiffres de la MSA et de la FNSEA indiquent que le pays devra recruter 180 000 en août, et autant en septembre. Selon les estimations du ministère de l’Agriculture, le nombre de salariés manquants (main-d’œuvre immigrée) tourne autour de 80 000 à 100 000 par mois.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact