Agriculture : la société israélienne SupPlant étend ses activités au Maroc

18 janvier 2022 - 18h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Une société israélienne spécialisée dans « l’agriculture de précision » et « l’agriculture intelligente » du nom de SupPlant, a annoncé son intention de s’étendre au Maroc.

Dans un communiqué, l’entreprise a exprimé son intérêt pour le marché marocain, affichant son intention de proposer aux agriculteurs marocains une nouvelle technologie appelée Smart Agriculture, rapporte Challenge.

En partenariat avec la société marocaine Rahatech, l’offre de SupPlant vise à permettre aux agriculteurs d’améliorer leur productivité tout en baissant les coûts, notamment en termes de consommation d’eau.

La technologie proposée se concentre sur « le changement du concept de base des méthodes d’irrigation et se base sur les besoins réels et instantanés des plantes » et « elle a fait ses preuves pour économiser l’eau à l’échelle mondiale tout en améliorant la productivité et les rendements », a indiqué la direction de SupPlant, précisant que cette technique fonctionne grâce à un protocole d’irrigation parfaitement personnalisé en 6 semaines.

A lire : Maroc-Israël : bientôt la création d’un centre dédié à l’agriculture du désert

L’entreprise israélienne affirme installer des capteurs très précis et fiables au niveau du fruit, de la feuille, de la tige et du tronc, ainsi que dans le sol à différentes profondeurs, pour recueillir toutes les 10 minutes les besoins réels en eau de la plante, en fonction dans sa phase de croissance.

SupPlant dispose désormais d’une base de données d’environ 3 milliards de points de données collectés sur une région agricole de 24 000 hectares et plus de 30 cultures. Sous la supervision d’une équipe d’ingénieurs agronomes, ces données, ainsi que les données collectées en temps réel dans les exploitations, sont introduites dans l’algorithme SupPlant.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Agriculture

Aller plus loin

BCG Digital Ventures ouvre un centre d’innovation à Casablanca

BCG Digital Ventures (BCGDV), la branche d’innovation et de création d’entreprise de Boston Consulting Group (BCG), lance trois nouveaux centres dont un à Casablanca. La firme...

L’Israélien Netafim installe sa première usine en Afrique du Nord au Maroc

Opérant depuis près de 30 ans au Maroc, le leader mondial des technologies de micro-irrigation a décidé d’étendre ses activités en implantant sa nouvelle usine à Kénitra.

L’économie marocaine portée par l’agriculture cette année

L’économie marocaine devrait croître de 5,3 % cette année avant de s’établir à 3,2 % l’année suivante, selon les données qui viennent d’être publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

L’amande américaine écrase la concurrence marocaine

L’amande américaine a la cote au point de dominer le marché local au détriment de l’amande marocaine. Conséquence : le Maroc peine à écouler son produit pourtant meilleur que...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.