Maroc-Israël : bientôt la création d’un centre dédié à l’agriculture du désert

3 décembre 2021 - 08h00 - Monde - Ecrit par : P. A

Israël prévoit de créer un centre dédié à l’agriculture du désert, avec la participation active du Maroc. L’ouvrage sera réalisé au Néguev, une région désertique du sud d’Israël.

Le ministre israélien de l’Agriculture, Oded Forer, a échangé mardi à Washington sur la mise en œuvre de ce projet avec Juergen Voegele, le vice-président de la Banque mondiale pour le développement durable.

Au cours de la rencontre, « il a été convenu de créer un centre international pour la création et diffusion de connaissances dans le domaine de l’agriculture du désert. Le centre sera établi dans le Néguev, dans le sud d’Israël, par le ministère de l’Agriculture et sera renforcé en coopération avec la Banque mondiale et avec la participation du Maroc, de l’Égypte, de la Jordanie et des Émirats arabes unis », indiquent des médias israéliens.

À lire : Le Maroc et Israël parlent agriculture innovante à l’ONU

Le projet fera l’objet de discussion « par les différentes composantes de l’institution mondiale. Par la suite, le ministère israélien de l’Agriculture préparera un plan global pour faire avancer les paramètres relatifs à ce projet », a précisé le ministère israélien de l’Agriculture dans une déclaration à la presse.

En décembre 2020, le Maroc et Israël ont repris leurs relations diplomatiques, sous l’égide des États-Unis. À l’occasion de la première visite d’une délégation de responsables israéliens au Maroc durant le même mois, plusieurs accords avaient été signés dans les domaines de l’eau, de l’agriculture, de l’aviation et de la finance.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coopération - Israël - Agriculture

Aller plus loin

Agriculture : la société israélienne SupPlant étend ses activités au Maroc

Une société israélienne spécialisée dans « l’agriculture de précision » et « l’agriculture intelligente » du nom de SupPlant, a annoncé son intention de s’étendre au Maroc.

Le Maroc et Israël parlent marchés financiers

Plus de deux mois après la relance des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, Nezha Hayat, présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et son...

Signature imminente d’un accord commercial entre le Maroc et Israël

Le Maroc et Israël veulent renforcer leur partenariat économique. Un accord dans ce sens entre les deux pays devrait être signé dans une quinzaine de jours.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.