Aid Al-Adha 2021 : la vente du bétail rapportera plus de 12 MMDH

17 juillet 2021 - 15h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Aïd Al-Adha représente une importante source de revenus pour les habitants du monde rural. Un chiffre d’affaires estimé à 12 milliards de dirhams.

Le chiffre d’affaires moyen de l’Aïd Al-Adha devrait dépasser les 12 milliards de dirhams cette année. La plupart de ces fonds sont transférés aux zones rurales, permettant ainsi aux agriculteurs de couvrir les dépenses des autres activités agricoles, en particulier celles se rapportant aux préparatifs de la prochaine campagne agricole.

C’est ce que précise le ministère de l’Agriculture dans son dernier communiqué sur l’état du cheptel national, relevant au passage que la comparaison entre l’offre et la demande montre que les disponibilités en ovins et caprins couvrent largement la demande.

A lire : Aid al-Adha : des comités locaux de contrôle mis sur pied

Sur le plan économique, l’Aïd Al-Adha constitue en effet une opportunité pour améliorer le revenu des agriculteurs pour lesquels l’élevage du petit bétail constitue la source principale de subsistance, en particulier au niveau des grands pâturages. Ces ressources financières contribuent à stimuler les activités économiques dans le monde rural.

Sujets associés : Religion - Agriculture - Chiffre d’affaires - Aïd al-Adha 2023 - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Les conseils de l’ONSSA pour une bonne fête de l’Aïd-Al-Adha

La célébration de l’Aïd al-Adha répond à certaines exigences comme l’achat du cheptel, son entretien après l’achat, ainsi que l’abattage et l’examen de l’animal, de la carcasse...

Maroc : campagne électorale sous le signe du ... mouton de l’Aïd al adha

Au Maroc, une campagne électorale précoce se pointe à l’horizon. À quelques semaines de l’Aïd Al-Adha, les professionnels des élections ont conclu des marchés avec les éleveurs...

L’abattoir géant de la Courneuve a reçu 3000 moutons pour l’Aïd Al-Adha

Le seul abattoir mobile de la Seine-Saint-Dénis a ouvert ses portes depuis le 31 juillet, et ce, jusqu’au 2 août. Installé à Dugny, cet abattoir a reçu 3000 moutons à abattre...

Aid al Adha : pourquoi le mouton est-il si cher au Maroc ?

À l’approche de l’Aïd El Adha, les prix du mouton ont connu une flambée comparativement à l’année dernière. Pourtant, l’offre dépasse de loin la demande.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’amande américaine écrase la concurrence marocaine

L’amande américaine a la cote au point de dominer le marché local au détriment de l’amande marocaine. Conséquence : le Maroc peine à écouler son produit pourtant meilleur que celui qui est importé.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Maroc : baisse de 67% de la campagne céréalière 2021-2022

La campagne agricole 2021/2022 clôture sur une production céréalière 34 Millions de quintaux, contre 103,2 MQX obtenus, un an auparavant, soit une baisse de 67 %, selon le ministère de l’Agriculture.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.