L’Algérie et le Maroc jouent la carte de la dissuasion militaire

18 mars 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Algérie et le Maroc se livrent à une course à l’armement ces dernières années à cause des questions qui continuent de les diviser, notamment celle liée au Sahara. De quoi redouter la bataille d’Amgala qui eut lieu entre les 27 et 29 janvier 1976 autour de l’oasis d’Amgala, dans le Sahara.

Le Maroc et l’Algérie importent un nombre important d’armes. Les deux pays ont importé 70 % des armes en Afrique entre 2016 et 2020, indique le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI). Selon le dernier classement annuel de SIPRI, les importations algériennes ont même augmenté de 64 % depuis 2015. Le pays devient ainsi le 6ᵉ importateur d’armes du monde.

« L’Algérie a la deuxième armée du continent derrière l’Égypte. Le pouvoir ne refuse rien à l’armée. C’était la méthode instaurée par Abdelaziz Bouteflika », explique Jean-François Daguzan, ancien directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, signataire d’un long article sur « L’armée algérienne au défi de la transformation » dans le dernier numéro de la revue Maghreb-Machrek. Selon ce spécialiste, Alger a modernisé ses forces après la décennie noire, et s’est replacé dans le camp du «  bien  » et s’est rapproché des États-Unis et de l’Otan après les attentats du 11 septembre 2001.

La Russie et la Chine sont les partenaires de l’Algérie auprès de qui ils achètent des armes. En tout, un budget plus de 10 milliards de dollars par an soutenu par la rente pétrolière est consacré aux achats des armes. « La modernisation a pris la forme d’une «  arsenalisation  » massive de l’armée », ajoute Jean-François Daguzan. Le voisin de l’Est dispose de plus de 1300 chars modernes, de plus de 2000 blindés de transport de troupes, de systèmes de défense anti-aériens, des frégates de type Meko, des sous-marins russes de classe kilo, d’une flotte de 58 chasseurs Soukhoï 30MKA, d’une quinzaine de Mig-29S et d’une quarantaine de bombardiers Su-24, etc.

De son côté, le Maroc a préféré réduire de 60 % ses achats d’armement depuis cinq ans. Toutefois, il attend plusieurs livraisons d’équipements américains : 24 avions de combat F-16 Viper, 24 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache, des chars Abrams. « Les importations d’armes du Maroc devraient augmenter considérablement au cours des cinq prochaines années si ces commandes sont exécutées », précise le rapport du SIPRI. Selon le site internet Défense, le royaume a signé en 2020 de nouveaux contrats pour l’acquisition d’une importante quantité de matériels et d’équipements au profit des Forces armées royales (FAR). Il s’agit d’environ 300 véhicules VLRA commandés auprès de la société française Arquus.

La course aux armements fait craindre un conflit armé entre les deux pays. La question du Sahara demeure une source de tensions entre le Maroc et l’Algérie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Défense - Armement - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : le Maroc appelle l’Algérie à des négociations directes

Le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, dit oui à son homologue algérien Sabri Bokadoum, qui l’a invité à des négociations sur la question du Sahara. C’est...

Sahara marocain : «  Si guerre il y a, c’est avec l’Algérie  »

Le politologue Ahmed Noureddine, spécialiste de la question du Sahara marocain, écarte l’éventualité d’une guerre entre le Maroc et le Polisario.

L’Algérie a dépensé 375 milliards de dollars dans "sa guerre" contre le Maroc

375 milliards de dollars, c’est le montant déboursé par l’Algérie dans la guerre contre le Maroc depuis 1975. Ainsi, en 45 ans, le trésor public a été délesté de 8,5 milliards...

La cellule terroriste d’Oujda voulait provoquer la guerre entre le Maroc et l’Algérie

La cellule djihadiste liée à Daech récemment démantelée au Maroc, prévoyait d’attaquer un poste militaire frontalier afin de provoquer un conflit armé entre le royaume et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...