Espagne : deux ans de prison requis pour incitation à la violence envers les Marocains

20 décembre 2021 - 19h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le parquet du tribunal de Barcelone a requis deux ans de prison contre un internaute espagnol qui a diffusé de fausses images sur les réseaux sociaux dans le but d’inciter à la violence envers les mineurs étrangers non accompagnés. Les Marocains étaient visés.

Le mis en cause a diffusé sur Twitter, Facebook et Instagram des photos et vidéos pour inciter à la haine et à la violence envers les migrants mineurs, fait savoir 20minutos. Dans une vidéo publiée le 1ᵉʳ juillet 2019, on voit un mineur agresser violemment une femme en lui portant plusieurs coups à la tête à Canet de Mar (Barcelone). Or, il s’agit en réalité d’images prises en Chine.

À lire : Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

« Cela n’a rien à voir avec un quelconque événement qui s’est produit en Espagne et encore moins dans la ville de Canet de Mar », souligne le parquet qui accuse le mis en cause d’un délit d’atteinte à la dignité des personnes. Pour ces actes, il demande de condamner l’accusé à une peine de deux ans de prison et au paiement d’une amende journalière de 18 euros sur une période de douze mois.

À lire : Presque la totalité des mineurs marocains à Sebta refuse de rentrer au Maroc

Le parquet réclame également que l’interdiction de voter soit prononcée à son encontre pendant la durée de sa peine et de lui interdire d’exercer une profession dans les domaines de l’enseignement, des sports ou des loisirs pendant cinq ans à compter de la date à laquelle le jugement est prononcé.

La vidéo incriminée a été visionnée 21 900 fois. On peut y voir des messages xénophobes et des images dénigrant les «  Arabes  ». Le mis en cause est allé jusqu’à publier une photo d’Hitler, le présentant comme « la solution » au « problème des mineurs ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Enfant - Violences et agressions

Aller plus loin

Tanger : deux Espagnols accusés d’abus sexuels sur des mineurs

L’ONG marocaine « Touche pas à mon enfant  » a porté plainte lundi devant le tribunal de Tanger contre deux Espagnols, membres du conseil d’administration de l’Association pour...

Mina El Hammani dénonce les discours de haine envers les immigrés en Espagne

L’actrice marocaine, Mina El Hammani, est devenue célèbre en Espagne à l’âge de 24 ans, après des années d’effort et de sacrifice, deux valeurs que lui ont inculqué ses parents....

Espagne : deux Marocains poursuivis pour trafic de mineurs

Un homme et une femme d’origine marocaine, l’un traducteur et l’autre cuisinière dans un centre de mineurs à Oviedo (nord de l’Espagne), ont été arrêtés par la police pour...

Presque la totalité des mineurs marocains à Sebta refuse de rentrer au Maroc

La plupart des mineurs marocains arrivés en mai à Ceuta affirment avoir subi des violences physiques, des abus et mauvais traitements au Maroc. Pour cette raison, ils ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Mohamed Chibi viré d’un restaurant en Egypte

Mohamed Chibi, joueur international marocain évoluant au club égyptien Pyramids fait face à de nombreuses pressions en Égypte. Cette situation découle d’un différend avec Hussein El Shahat, joueur emblématique du club rival Al Ahly.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).