Presque la totalité des mineurs marocains à Sebta refuse de rentrer au Maroc

17 novembre 2021 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

La plupart des mineurs marocains arrivés en mai à Ceuta affirment avoir subi des violences physiques, des abus et mauvais traitements au Maroc. Pour cette raison, ils ne souhaitent pas retourner dans le royaume.

Save The Children a publié mardi les résultats des 617 entretiens effectués avec les mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier et qui sont pris en charge par les autorités locales. Selon ce rapport, un sur trois (33,40 %) de ces mineurs a subi des violences physiques, des abus et des mauvais traitements au Maroc. Conséquence, 98,6 % d’entre eux ne souhaitent pas retourner dans le royaume et plus de 23 % seraient prêts à demander l’asile, fait savoir Ceuta al dia. Ils proviennent pour la plupart des villes frontalières de Fnideq, M’diq et Tétouan et déclarent être des enfants de travailleurs frontaliers.

À lire : Les mineurs hébergés à Sebta affirment avoir été victimes d’abus au Maroc

« Les droits et le bien-être des migrants mineurs doivent être une priorité et après 6 mois, des solutions durables sont nécessaires de toute urgence pour ces enfants », a déclaré Catalina Perazzo, directrice du plaidoyer social et des politiques de l’enfance à Save the Children, précisant que de nombreux mineurs ont fui les centres d’accueil après que la Délégation du gouvernement a commencé leur rapatriement en août dernier.

À lire : Le président de Ceuta tient au retour des 700 mineurs restants au Maroc

L’organisation insiste sur l’importance de rationaliser les procédures administratives et de tenir compte des dernières modifications apportées au texte sur l’immigration ainsi que des nouveaux délais de traitement des titres de séjour des enfants. Elle rappelle aussi la nécessité d’assurer une prise en charge adéquate et professionnelle des mineurs dans les centres d’accueil. Save The Children estime par ailleurs qu’il est nécessaire de conclure des accords bilatéraux pour garantir les droits des enfants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta) - Enfant - Rapatriement

Aller plus loin

La photo d’un Marocain parmi les meilleures de l’année

L’agence Reuters a sélectionné la photo d’Achraf parmi les meilleures photos de cette année 2021. Le mineur marocain arrivé en mai à Ceuta sur une planche de fortune fabriquée...

L’histoire d’Ayoub : du Maroc à Vigo, après « l’enfer » de Sebta

Il y a un an et demi, Ayoub, 16 ans, a quitté le Maroc pour rejoindre Ceuta où il a passé des jours à errer dans la rue, avant d’être pris en charge dans un centre de migrants....

Le Maroc va autoriser le retour des mineurs de Ceuta

Les relations entre le Maroc et l’Espagne se normalisent. Après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara, le roi Mohammed VI a invité Pedro Sanchez à effectuer une...

Espagne : le PP appelle à faire « pression sur le Maroc »

Le Parti populaire (PP) s’apprête à demander au gouvernement d’engager des réformes législatives pour permettre aux migrants mineurs de retourner au Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.