Les mineurs hébergés à Sebta affirment avoir été victimes d’abus au Maroc

4 juillet 2021 - 15h40 - Ecrit par : A.P

Un quart des mineurs arrivés à Ceuta en mai, ont été victimes de violence physique, d’abus ou de mauvais traitements au Maroc, selon Save the Children.

Un mineur interrogé sur six a subi des actes de violence ou des traitements dégradants au Maroc avant de migrer en Espagne, indique l’organisation dans un communiqué publié par Europa Press. En collaboration avec la Direction générale de l’enfance et de l’adolescence (DGIA) de Ceuta, Save the Children organise des entretiens individuels avec ces mineurs qui sont pris en charge dans les centres d’accueil temporaires, après leur arrivée en masse à Ceuta en mai. À la date du 2 juillet, l’ONG a dénombré 209 mineurs d’origine marocaine dans le centre de Piniers et 11 originaires d’Afrique subsaharienne dans le centre Santa Amelia.

À lire : Ceuta : les familles marocaines déconseillent aux mineurs de rentrer au Maroc

L’ONG confie que ces mineurs, âgés entre 12 et 17 ans, ont déclaré lors des entretiens qu’ils ont fui le Maroc pour échapper aux violences et abus sexuels, au mariage forcé, ou après avoir été victimes d’exploitation du travail, de rejet ou de persécution de leurs familles en raison de leur orientation sexuelle. Dans le lot des plus de 200 mineurs marocains, 13 ont exprimé leur intention de demander l’asile, fait savoir Save The Children.

« Nous avons le devoir d’écouter les enfants, les filles et les adolescents migrants qui se trouvent à Ceuta pour nous assurer que leur situation personnelle et leurs besoins sont entendus et pris en compte pour les décisions qui les concernent », a déclaré Catalina Perazzo, directrice de l’impact social et politique de l’organisation.

À lire : L’Espagne exige des garanties avant le retour des mineurs marocains

À ce jour, le nombre total de mineurs arrivés dans la ville autonome entre le 17 et le 18 mai, est estimé à 1 108, selon les données de la police de Ceuta.

Tags : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta) - Enfant - Homosexualité Maroc - Violences et agressions

Aller plus loin

La justice espagnole ouvre une enquête sur le retour de mineurs au Maroc

Le parquet général vient d’ouvrir une enquête sur l’opération de rapatriement au Maroc des quelque 800 migrants mineurs arrivés à Ceuta en mai dernier. La justice espagnole qui n’a...

Ceuta : les familles marocaines déconseillent aux mineurs de rentrer au Maroc

Les regroupements familiaux de mineurs marocains avec leurs familles au Maroc sont rares après le déclenchement de la crise migratoire ouverte en mai avec l’arrivée massive de...

Presque la totalité des mineurs marocains à Sebta refuse de rentrer au Maroc

La plupart des mineurs marocains arrivés en mai à Ceuta affirment avoir subi des violences physiques, des abus et mauvais traitements au Maroc. Pour cette raison, ils ne...

Plus de 1 000 mineurs marocains continuent d’errer à Ceuta

Plusieurs centaines de mineurs marocains continuent d’errer dans les rues de Ceuta, près d’un mois après la survenue de la crise migratoire. En tout, 900 mineurs sont pris en...

Nous vous recommandons

Ligne Portimão-Tanger : un projet mort-né ?

Le projet de lancement de la ligne maritime entre Portimão et Tanger semble voué à l’échec. Isilda Gomes, maire de la vile portugaise affirme que ce projet commence à « perdre de l’intérêt. »

Vahid Halilhodzic critique les binationaux

En conférence de presse jeudi, Vahid Halilhodzic s’est prononcé sur les binationaux, surtout sur le refus de certains de jouer pour les Lions d’Atlas, préférant parfois opter pour leur seconde partie.

Le salafiste Hassan Kettani savoure le retour des talibans à Kaboul

Alors que la situation en Afghanistan est préoccupante, le salafiste marocain Hassan Kettani est heureux du retour des talibans à Kaboul, 20 ans après le renversement de leur régime.

Un homme politique demande l’expulsion de l’ambassadeur du Maroc en Algérie

Le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle » qui « mérite de jouir de son droit à l’autodétermination » continue de susciter de vives réactions. Abdelouahab Benzaïm, sénateur du Front de...

Le Maroc va-t-il durcir l’octroi des visas pour les Égyptiens ?

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, affirme que le Maroc est sur le point de durcir les conditions d’octroi de visas pour certains Égyptiens. Et pour...

Épinay-sur-Seine : Bouchra, poignardée par son ex-compagnon

Une femme d’origine Marocaine, âgée de 44 ans, a été poignardée à mort vendredi à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son ex-compagnon, qui venait d’être libéré de prison après avoir purgé sa peine pour...

EasyJet reprend ses lignes hivernales France-Maroc

La compagnie aérienne EasyJet annonce la reprise de ses lignes hivernales vers le Maroc au départ de ses bases françaises.

L’Algérie porte de nouvelles accusations contre le Maroc

L’Algérie s’en prend à nouveau au Maroc. Le chef d’État-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), Saïd Chanegriha accuse le royaume de «  conspiration  » contre son pays.

Le vaccin chinois utilisé au Maroc enfin reconnu en France… mais

Le gouvernement français vient de publier au journal officiel, un nouveau décret relatif à l’obtention du pass sanitaire français pour les personnes vaccinées contre le Covid-19. Selon ce décret, le vaccin Sinopharm qu’ont pris de nombreux expatriés et qui...

Les MRE doivent prendre les billets retour à l’avance

Tanger Med a informé les MRE que dans le cadre de la phase retour de l’opération Marhaba 2022, ils devront se munir, avant de se rendre au port, d’un billet de retour délivré par leur compagnie maritime, précisant une date et heure de voyage...