Recherche

L’araignée acrobate marocaine à l’assaut de la planète Mars

© Copyright : DR

23 mai 2014 - 20h05 - Maroc

L’araignée marocaine qui a été découverte dans le sud du Maroc et qui pourrait faire pâlir de jalousie un athlète olympique, refait à nouveau parler d’elle, à peine quelques mois après qu’on l’ait cataloguée. Cette fois-ci, c’est un ingénieur allemand qui veut décortiquer ses mouvements pour inventer un robot permettant de découvrir avec minutie la Planète rouge. Ce dernier la décrit comme étant : La clé.

Selon Hareetz : « un ingénieur allemand veut développer un robot araignée (qui s’inspire de l’araignée marocaine) nécessitant peu d’énergie et qu’il croit être le véhicule dans l’humanité a besoin afin d’explorer Mars ».

L’araignée a été découverte par le Dr. Ingo Rechenberg dans le désert marocain en 2009, mais n’a été officiellement décrite et nommée que le mois dernier. Le nom qu’on lui a choisi est Cebrennus Rechenbergi, en hommage à Ingo Rechenberg.

Rechenberg lui-même, qui est un spécialiste de la bionique à Berlin, inspiré par l’araignée marocaine, s’est mis en devoir de construire un petit robot de 20 cm qui pourrait imiter l’araignée. Et ce, en vue de l’envoyer sur Mars.

Cette araignée parvient à faire de très impressionnants sauts sur elle-même, afin de doubler sa vitesse. Par contre, elle ne fait cela qu’en des cas extrêmes, lorsqu’il y a des prédateurs par exemple, et seulement en dernier recours. Cela se révèle fatiguant pour elle.

Aucun terrain ne résiste à ses sauts. Elle peut pratiquer ces mouvements n’importe où, même dans une montée. C’est dire à quel point un robot qui s’en inspire serait efficace. Même sur Mars.

Admirez un peu les prouesses de l’araignée acrobate :

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact