Recherche

La guerre chimique du Rif et Sebta et Melilla devant le Parlement espagnol

© Copyright : DR

2 octobre 2013 - 20h03 - Monde

Les séquelles de la guerre chimique menée par l’Espagne contre le Rif entre 1921 et 1927, se font encore ressentir dans cette région du Maroc, ont affirmé la semaine dernière des députés marocains devant le Parlement espagnol, appelant l’Espagne à reconnaître sa responsabilité dans cette tragédie, qui a coûté la vie à des milliers de Marocains.

Les députés espagnols ne s’attendaient pas à ce que leurs homologues marocains abordent les questions de la guerre du Rif, et celles de Sebta et Melilla lors du 2ème Forum parlementaire maroco-espagnol, font remarquer plusieurs médias ibériques.

"Il faut débarrasser les relations maroco-espagnoles des séquelles historiques de cette guerre chimique menée contre la résistance marocaine dans le Rif, et des pertes humaines qui en ont résulté", précise Ahmed Zaidi, député de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), aux parlementaires espagnols.

"Les députés marocains et espagnols ne sont pas responsables de ce qui est arrivé dans l’histoire coloniale, mais ils sont appelés à prendre part à la résolution de cette affaire", renchéri Zaidi.

Tout semblait indiquer que le point de vue exposé par l’Usfpéiste ne reflétait pas la position officielle du Maroc, mais plutôt celle de l’Union Socialiste des Forces Populaires.

Ahmed Zaidi n’en restera pas là et abordera aussi la question des villes marocaines de Sebta et Melilla, qui sont occupées depuis plusieurs siècles par l’Espagne.

Les Parlementaires ibériques gênés, ont tout fait pour esquiver Zaidi, qui a invité l’Espagne à engager des réflexions raisonnées autour de la guerre du Rif et des présides occupés de Sebta et Melilla, dans un cadre garantissant les intérêts des deux pays voisins, rappelant que ces deux questions préoccupent l’opinion publique marocaine.

.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact