Un Français arrêté à Tanger

29 mars 2021 - 19h40 - France - Ecrit par : G.A

Les éléments de la préfecture de police de Tanger ont interpellé, samedi, un ressortissant franco-Algérien recherché par Interpol. Selon les autorités marocaines, il était recherché pour « tentative de vol à main armée en bande organisée et association de malfaiteurs ».

Le fugitif âgé de 29 ans était recherché sur la base d’une notice rouge émise par Interpol dans le cadre d’une affaire criminelle liée à l’attaque d’un fourgon de transport de fonds en Suisse. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale a indiqué que le ressortissant franco-algérien dont l’identité n’a pas été dévoilée, a été mis à la disposition des autorités judiciaires compétentes qui devront se prononcer sur la procédure de son extradition vers la France, où il était activement recherché.

Le communiqué souligne que la DGSN continue d’œuvrer à l’échelle de la coopération internationale afin de traiter les demandes d’arrestation à des fins d’extradition qui lui sont adressées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Tanger - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Interpol - Criminalité - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : un Saoudien recherché par Interpol extradé vers l’Arabie Saoudite

La justice marocaine a ordonné l’extradition d’un Saoudien recherché par Interpol vers son pays. Cette extradition a été déjà effective.

Arrestation d’un Français à Agadir

Les éléments de la police d’Agadir ont interpellé un Franco-Algérien recherché par Interpol. Il est accusé de fraude et d’usurpation d’identité.

Le Maroc aide Interpol à retrouver un touriste espagnol disparu à Marrakech

Les services marocains ont aidé Interpol à retrouver un touriste espagnol âgé de 72 ans disparu à Marrakech.

Un Libanais recherché par Interpol arrêté au Maroc

Un ressortissant libanais a été interpellé, dimanche soir, à Marrakech, lors d’une opération de sécurité menée par les éléments de la brigade de la police judiciaire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.