« Assalamu Alaykoum » : Le rap américain brise les frontières et célèbre l’Islam

27 août 2023 - 07h00 - Culture - Ecrit par : A.P

Aux États-Unis, les rappeurs ont œuvré depuis des années à la déconstruction des stéréotypes présentant les musulmans comme des terroristes et des menaces. Dans leurs chansons, ils n’ont cessé de mettre en avant le lien entre Islam et paix.

De nombreux Américains connaissent la salutation musulmane traditionnelle « al-salamu alaykum » qui signifie « Que la paix soit avec vous » grâce au hip-hop. Dans son livre « Muslim Cool », l’artiste et activiste Souad Abdul Khabeer explique comment l’Islam, et l’Islam noir en particulier, a été l’une des sources du hip-hop. Plusieurs rappeurs évoquent les principes de l’Islam et d’autres religions dans leurs chansons.

Rick Ross par exemple, qui ne s’identifie pas comme musulman, a utilisé la salutation « al-salamu alaykum » dans le refrain de sa chanson « By Any Means », faisant référence à un célèbre discours de Malcolm X. D’autres artistes hip-hop abordent aussi dans leurs chansons des sujets comme la consommation du « porc », interdite aux musulmans, et qui est par ailleurs le surnom péjoratif donné aux policiers. Cette dernière expression est beaucoup plus utilisée par les artistes non musulmans, fait savoir The Conversation.

À lire : Aux États-Unis, les musulmans continuent de lutter contre l’islamophobie

Les rappeurs musulmans, eux, utilisent la salutation « al-salamu alaykum » de manière plus directe. Dans leur chanson « Glamour and Glitz » sortie en 1995, A Tribe Called Quest a utilisé cette salutation, soulignant qu’elle est celle de la paix et de l’harmonie entre toutes les créations de Dieu. Le rappeur d’origine marocaine French Montana, qui a immigré dans le Bronx, a aussi sorti en 2019 une chanson titrée « Salam Alaykum ».

Mais si les musulmans sont des artisans de paix, ils sont souvent victimes de discriminations et de préjugés, car souvent considérés comme des terroristes ou des criminels, trafiquants de drogue. Fatima El-Tayeb, spécialiste des questions de race et de genre, explique comment le hip-hop, créé par les Afro-Américains, est devenu l’un des principaux moyens pour les minorités du monde entier d’exprimer leurs luttes et leurs réussites. Avec le « al-salamu alaykum », les rappeurs ont contribué à l’acceptation de l’Islam dans le monde.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Religion - Rap - Islam

Aller plus loin

L’Islam visible, une hantise française ?

Haoues Seniguer, sociologue du politique à Science Po Lyon et auteur de La République autoritaire. Islam de France et illusion républicaine, s’exprime sur des prétendues «...

Un rapport inquiétant sur l’islamophobie au Canada

Le rapport d’un comité sénatorial révèle que l’islamophobie et la violence à l’encontre des musulmans sont répandues et profondément ancrées dans la société canadienne.

Les opinions négatives envers l’Islam très élevées au Québec, révèle une étude (vidéo)

Une étude menée par l’Organisme sans but lucratifAngus Reid Institute révèle que des opinions défavorables envers l’Islam sont présentes dans tout le Canada, avec des niveaux...

Aux États-Unis, les musulmans continuent de lutter contre l’islamophobie

Les Américains sentent monter l’islamophobie qui affectent leur vie quotidienne. C’est ce que révèle un rapport du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Le ramadan commence le lundi 11 mars 2024 en France

C’est officiel : le mois de Ramadan débutera lundi 11 mars 2024 en France, a annoncé le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette date a été déterminée après observation scientifique et calcul astronomique.

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?