L’Autriche : ferme des « des mosquées radicales »

9 novembre 2020 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Cinq jours après l’attentat perpétré à Vienne, par un sympathisant du groupe État islamique (EI), la ministre autrichienne des Cultes et de l’intégration, Susanne Raab, a annoncé la fermeture de deux mosquées de la ville sur ordonnance du gouvernement.

Lors d’une conférence de presse, Susanne Raab a indiqué que le «  Bureau des Cultes a été informé par le Ministère de l’Intérieur que le tueur fréquentait régulièrement depuis sa sortie de prison, deux mosquées de Vienne  ». À en croire les services de renseignements, la fréquentation de ces mosquées aurait «  contribué à radicaliser l’assaillant  », a-t-elle martelé, fait savoir l’AFP.

Vendredi dernier, des perquisitions ont été lancées à Osnabrück, Kassel et Pinneberg, dans des locaux appartenant à des personnes qui ne «  sont pas soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire  », a informé l’Office fédéral de la police criminelle allemande. Le même jour, le chef de la police, Gerhard Pürstl, a annoncé la suspension du responsable de la lutte antiterroriste à Vienne, Erich Zwettler, à la demande de ce dernier, «  pour ne pas faire obstacle à l’enquête  ».

Une enquête a révélé que le jeune homme, déjà connu de la police et de la justice, était en contact avec des personnes surveillées par les services de la lutte antiterroriste à Vienne. Cependant, aucune action n’avait été engagée à l’époque, s’est désolé le ministre de l’Intérieur, Karl Nehammer, qui y voit des erreurs graves et « inacceptables  », donnant ainsi raison à certains opposants qui ont indiqué que l’attaque, la première de cette envergure en Autriche, aurait pu être évitée.

Pour rappel, l’assaillant, un Austro-Macédonien de 20 ans, auteur de l’attaque ayant fait quatre morts et 22 blessés, lundi soir dans un quartier populaire de Vienne, avait été tué par balle par la police. En avril 2019, il a été condamné pour avoir tenté de rejoindre des combattants de EI en Syrie. Plus tard en décembre 2019, il a été relâché de manière anticipée, a souligné la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Autriche - Etat islamique - Daech - Attentat - Violences et agressions

Aller plus loin

L’Europe veut former ses imams

Lors de sa visite en Autriche où il a rendu hommage aux victimes de l’attentat de Vienne, le président du Conseil européen, Charles Michel émet l’idée de création d’un Institut...

Carte de l’islam : le gouvernement autrichien au cœur d’une vive polémique

En Autriche, le gouvernement a présenté, jeudi 27 mai, une « carte nationale de l’islam » qui recense les mosquées et associations musulmanes présentes sur son territoire. De...

Attentat de Vienne : l’Autriche salue la bravoure de deux jeunes musulmans

Deux jeunes musulmans d’origine turque ont porté secours aux premiers blessés de l’attentat de Vienne dont un policier. L’Autriche a salué leur acte de bravoure.

Mosquée Averroès : Montpellier fait échec au projet d’achat du Maroc

La mosquée d’Averroès de Montpellier ne deviendra pas la propriété du Maroc. C’est ce que vient de décider l’association propriétaire du lieu du culte pour tenter de mettre fin...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).