Baccalauréat au Maroc : 399 personnes arrêtées pour tricherie

9 juillet 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

399 individus ont été interpellés à Casablanca, Fès, Rabat, et Agadir, pour leur implication présumée dans des cas de trafic de matériels et outils électroniques de pointe utilisés à des fins de tricheries aux sessions normales et de rattrapage du baccalauréat. Tous ont été placés en garde à vue.

Les bonnes vieilles antisèches sont mises à rude épreuve par la triche high-tech. Plus discret que les smartphones et plus moderne que les petits bouts de papier, le matériel de triche se perfectionne d’année en année et les fraudeurs ne cessent d’impressionner par leur inventivité, et ce, malgré le dispositif mis en place par le ministère de l’Éducation et la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Dans ce sillage, la DGSN a indiqué que la répression de la fraude lors des sessions normales et de rattrapage des examens du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2020-2021 a permis l’interpellation de 399 personnes à l’échelle nationale, dont 343 soupçonnées d’avoir commis des actes de fraude, rapporte la MAP.

A lire : Maroc : 5000 dirhams d’amende pour avoir triché au baccalauréat

Après la perquisition des domiciles des prévenus, 444 téléphones portables, 252 écouteurs sans fil reliés à des appareils informatiques, plusieurs tablettes, ordinateurs portables et appareils de connexion à internet ont été saisis, précise la DGSN, ajoutant que ces opérations en cours sur l’ensemble du territoire, visent à assurer le déroulement normal des examens scolaires et à lutter contre le trafic de matériels de fraude.

Ces affaires de fraude ont été enregistrées à Casablanca (127 cas, soit 36 % du total), Fès (41 cas, 12 %), Agadir (33 cas, 9,3 %) et Rabat (22 cas, 6,2 %), précise la même source.

Sujets associés : Agadir - Casablanca - Fès - Rabat - Education - Enquête - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Baccalauréat Maroc 2023 - Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres - Arrestation

Aller plus loin

Triche au baccalauréat libre : 26 candidats pris en flagrant délit

La session de rattrapage des examens du baccalauréat 2020 pour les candidats libres, tenue les 20 et 21 juillet, a permis aux services de la sûreté nationale, d’enregistrer 17...

Un étudiant spécialisé dans la vente de matériel de triche au baccalauréat arrêté à Oujda

À Oujda, les services de la police judiciaire ont arrêté un jeune étudiant de 24 ans, spécialisé dans la vente de matériel de triche au baccalauréat.

Maroc : triche et agressions physiques lors de l’examen du baccalauréat

Plusieurs enseignants marocains ont été victimes d’agressions physiques après avoir signalé des élèves qui trichaient lors de l’examen du baccalauréat.

Baccalauréat 2021 : un guide pour mieux préparer les examens

Les candidats aux examens du baccalauréat 2021 disposent d’un guide. Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enseignement supérieur : le Maroc fait appel aux MRE

Le Maroc envisage de recourir à ses compétences à l’étranger pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur dans ses universités. Une réforme est en cours de préparation pour revoir le cadre légal régissant la profession.

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».