Baccalauréat 2023 : les chiffres à retenir cette année

30 mai 2023 - 07h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Quelque 426 000 élèves plancheront cette année aux épreuves du baccalauréat, en hausse de 18 % par rapport à l’année dernière, selon les informations fournies lundi par Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, à la Chambre des représentants.

Dans le détail : 58 % ont opté pour les filières scientifiques, 41 % les filières littéraires et originelles, et un petit 1 % a choisi les filières professionnelles. Les filières internationales attirent 43 % des candidats, tandis que 10 % ont opté pour des institutions privées. On note également que le nombre de candidats au baccalauréat libre a chuté de 34 %, s’établissant à 132 000 cette année.

Afin de garantir le bon déroulement des examens, le ministre a révélé que plus de 800 sujets ont été conçus pour les deux sessions, certains adaptés pour les candidats en situation de handicap. Par ailleurs, 1 753 centres d’examens seront disponibles à travers toutes les Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) du Royaume.

Benmoussa a également mis l’accent sur l’engagement de son ministère à accompagner les élèves dans la réussite de leur baccalauréat, tout en intensifiant la lutte contre la fraude. Cette année, les certificats du baccalauréat comporteront des signatures électroniques des directeurs des AREF, et offriront des services numériques utiles pour les futurs bacheliers.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Chakib Benmoussa - Baccalauréat Maroc 2023 - Ministère de l’Education nationale

Aller plus loin

Baccalauréat 2022 : 75,04 % de réussite en session de rattrapage au Maroc

Au Maroc, 41 988 candidats ont réussi les épreuves de la session de rattrapage de l’examen national normalisé pour l’obtention du baccalauréat 2022. Cette session s’est tenue du...

Baccalauréat au Maroc : la DGSN en croisade contre la fraude, déjà deux arrestations

La direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) part en croisade contre la fraude à l’examen du baccalauréat. Déjà deux étudiants en possession de dizaines d’appareils...

Baccalauréat 2022 : voici la meilleure moyenne au Maroc

Zaid Lahroussi, élève de l’Académie Régionale d’Éducation et de Formation (AREF) de Casablanca-Settat a décroché la meilleure moyenne au niveau national, soit 19,44/20, selon...

Le meilleur bachelier scientifique en Italie est Marocain (100/100)

L’Ambassade du Maroc à Rome a organisé, vendredi, une fête pour célébrer le Marocain Zakaria Ghouiza, admis au Baccalauréat scientifique en Italie pour le compte de l’année...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».