Baccalauréat 2022 : voici la meilleure moyenne au Maroc

3 juillet 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Zaid Lahroussi, élève de l’Académie Régionale d’Éducation et de Formation (AREF) de Casablanca-Settat a décroché la meilleure moyenne au niveau national, soit 19,44/20, selon les résultats de la session ordinaire de l’examen national unifié du baccalauréat 2022.

Dans un communiqué, l’Académie s’est félicitée des performances enregistrées lors de cet examen, précisant que Zaid Lahroussi est inscrit dans la branche des sciences physiques, section française. Au total, 52 674 candidats ont été déclarés admis, soit un taux de réussite de 60,26 %, précise la note.

A lire : Baccalauréat 2022 au Maroc : 573 personnes arrêtées pour fraude

Parmi eux, 52,46 % ont réussi avec mention, avec un taux de réussite chez les filles s’élevant à 65,71 % du total des admis, ajoute la même source.

Par ailleurs, l’AREF s’apprête à présenter pour la session de rattrapage 39 252 élèves contre 11 490 pour les candidats libres. Elle se déroulera les 15-16-18-19 juillet prochain, et les résultats seront annoncés le 22 juillet.

Sujets associés : Casablanca - Education

Aller plus loin

Maroc : d’importants dispositifs contre la fraude au Baccalauréat

Pour prévenir toute fraude lors de l’examen du baccalauréat démarré depuis lundi, les autorités en charge de l’éducation ont déployé d’importants dispositifs de lutte contre la...

Baccalauréat au Maroc : faible taux de réussite dans certaines régions, des sanctions en vue

Des responsables des directions régionales de l’éducation nationale au Maroc risquent de perdre leurs postes, en raison des faibles taux de réussite au baccalauréat enregistrés...

Le baccalauréat à l’épreuve de la tricherie : des dizaines de personnes arrêtées

Une vaste opération de lutte contre la fraude au baccalauréat a permis l’interpellation de 242 personnes à travers le pays, dont sept mineurs.

Baccalauréat 2022 au Maroc : 573 personnes arrêtées pour fraude

Malgré les mesures préventives prises contre la fraude, quelque 573 personnes, dont 468 soupçonnées d’être impliquées dans des cas de fraudes, ont été interpellées durant les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.