Maroc : d’importants dispositifs contre la fraude au Baccalauréat

22 juin 2022 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Pour prévenir toute fraude lors de l’examen du baccalauréat démarré depuis lundi, les autorités en charge de l’éducation ont déployé d’importants dispositifs de lutte contre la triche, sous toutes ses formes, afin, dit-on, de garantir l’égalité des chances.

Plusieurs mesures ont été prises pour éviter les fraudes lors de cet examen emblématique, qui est entaché chaque année. S’appuyant sur la stricte application des lois relatives à la répression de la fraude aux examens scolaires, le ministère de l’Éducation Nationale a assuré que les conditions de transparence, d’intégrité et d’égalité des chances seront garanties, rapporte Assabah.

Dans ce sens, « des instructions ont été données aux différents dispositifs de surveillance des examens afin d’appliquer strictement les lois en vigueur ». Et toute fraude ou tentative de fraude devrait immédiatement être signalée par les surveillants des salles aux responsables des centres d’examens afin de prendre les mesures qui s’y imposent, précise le journal.

A lire : article 94181

Au menu des sanctions, la loi prévoit « des sanctions disciplinaires qui vont jusqu’à la privation de passer l’examen durant une certaine période », mais aussi « des sanctions pénales qui vont de 6 mois à 5 ans de prison et une amende allant de 5 000 à 100 000 dirhams ». La même sanction pénale s’applique pour les complices ayant contribué à la fraude, même de l’extérieur de l’établissement, rappelle la même source.

À noter que la session normale de l’examen national unifié du baccalauréat 2022 a démarré depuis lundi et se poursuivra jusqu’à ce mercredi. 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Ministère de l’Education nationale - Sanction

Aller plus loin

Maroc : des précisions sur le Baccalauréat 2022

Tout est prêt pour le déroulement des examens du baccalauréat 2022 dans de bonnes conditions. C’est l’annonce que fera ce jeudi en Conseil de gouvernement, Chakib Benmoussa,...

Baccalauréat au Maroc : 565 cas de tricheries lors du rattrapage

Lors de la session de rattrapage du baccalauréat 2022, démarrée le 20 juillet, 565 candidats ont été arrêtés pour tricherie au Maroc.

Maroc : triche et agressions physiques lors de l’examen du baccalauréat

Plusieurs enseignants marocains ont été victimes d’agressions physiques après avoir signalé des élèves qui trichaient lors de l’examen du baccalauréat.

Baccalauréat 2022 : voici la meilleure moyenne au Maroc

Zaid Lahroussi, élève de l’Académie Régionale d’Éducation et de Formation (AREF) de Casablanca-Settat a décroché la meilleure moyenne au niveau national, soit 19,44/20, selon...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...