Baccalauréat au Maroc : la DGSN en croisade contre la fraude, déjà deux arrestations

19 mai 2023 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) part en croisade contre la fraude à l’examen du baccalauréat. Déjà deux étudiants en possession de dizaines d’appareils sophistiqués arrêtés à Tanger.

La DGSN se mobilise contre la fraude aux examens, qui ne cesse de prendre de l’ampleur en dépit des mesures prises par le ministère de l’Éducation nationale. Les termes de la loi n° 13.02 prévoient des sanctions disciplinaires qui vont jusqu’à la privation d’examen durant une certaine période, mais aussi des sanctions pénales, avec des peines de prison de six mois à cinq ans, et le versement d’une amende, dont le montant peut varier entre 5 000 et 100 000 dirhams.

À lire : Maroc : d’importants dispositifs contre la fraude au Baccalauréat

Une campagne menée par les éléments de la Police judiciaire de Tanger s’est soldée le 13 mai dernier par l’interpellation de deux étudiants « qui s’apprêtaient à superviser une vaste opération de triche au cours des prochains examens scolaires », rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia. Lors des perquisitions effectuées aux domiciles des deux mis en cause, les enquêteurs ont procédé à la saisie des dizaines de capteurs sans fils, des montres et des écouteurs intelligents, ainsi que des chargeurs adaptés à ces appareils de contrebande, en plus de plusieurs téléphones portables.

À lire :Maroc : triche et agressions physiques lors de l’examen du baccalauréat

Les éléments de la Police judiciaire de Tanger ont réalisé cet exploit en surveillant des annonces publiées dans les réseaux sociaux qui exposaient à la vente des appareils électroniques destinés à être utilisés dans la fraude aux examens scolaires.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Baccalauréat Maroc 2023 - Arrestation

Aller plus loin

Le baccalauréat à l’épreuve de la tricherie : des dizaines de personnes arrêtées

Une vaste opération de lutte contre la fraude au baccalauréat a permis l’interpellation de 242 personnes à travers le pays, dont sept mineurs.

Baccalauréat au Maroc : 565 cas de tricheries lors du rattrapage

Lors de la session de rattrapage du baccalauréat 2022, démarrée le 20 juillet, 565 candidats ont été arrêtés pour tricherie au Maroc.

Maroc : d’importants dispositifs contre la fraude au Baccalauréat

Pour prévenir toute fraude lors de l’examen du baccalauréat démarré depuis lundi, les autorités en charge de l’éducation ont déployé d’importants dispositifs de lutte contre la...

Baccalauréat 2023 : les chiffres à retenir cette année

Quelque 426 000 élèves plancheront cette année aux épreuves du baccalauréat, en hausse de 18 % par rapport à l’année dernière, selon les informations fournies lundi par Chakib...

Ces articles devraient vous intéresser :

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.