Recherche

Bac 2015 : après la triche, rendez-vous à l’hôpital pour retirer les oreillettes espion

© Copyright : DR

19 juin 2015 - 22h15 - Société

Les blocs opératoires de l’hôpital Ibn Rochd de Casablanca ont été submergés cette semaine par des candidats au baccalauréat, qui voulaient retirer des kits oreillettes espion utilisés pour tricher aux examens.

Au moins 15 élèves sont venus ces derniers jours au CHU Ibn Rochd pour retirer l’équipement miniature soigneusement incrusté dans leurs oreilles, rapporte le quotidien Assabah.

Les kits peuvent provoquer des infections du tympan s’ils restent longtemps dans les oreilles, entraînant ainsi une baisse de l’audition, précise le journal citant des sources médicales.

Les candidats au baccalauréat utilisent ces kits sans fil pour recevoir les réponses aux épreuves de l’extérieur des centres d’examens, malgré le renforcement des dispositifs de contrôle et l’utilisation de détecteurs d’équipements électroniques.

A Casablanca, 7 personnes ont été arrêtées pour fraude aux examens du baccalauréat. Un député surpris en flagrant délit de tricherie dans l’académie de Meknès-Tafilalet, n’a pas été poursuivi par la justice. Pire, il a été considéré comme absent pour qu’il puisse repasser la deuxième session.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact