Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

16 décembre 2022 - 20h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par conséquent, une chute de la consommation, d’ordinaire importante.

La situation est de plus en plus préoccupante dans le secteur, rapporte le journal Les Inspirations Eco, qui a effectué une immersion sur le marché de l’huile d’olive dans la région Fès-Meknès. D’après la publication, les unités de trituration sont en sous-activité, en raison de la baisse de production. En témoigne, les chiffres livrés par les professionnels.

« Cette année, la production ne dépasse pas 30% sur les terrains non irrigués et 70% sur les terrains irrigués. De plus, on trouve que la production en termes de litres par quintal enregistre aussi une diminution, avec un rendement qui varie de 12 à 17 litres par quintal, contre 18 à 27 litres une année auparavant », ont-ils souligné.

A lire : La hausse du prix de l’huile d’olive au Maroc fait craindre une fraude massive

Conséquence, « plusieurs unités de trituration dans la commune d’Ain Bida (route Sefrou), sont en sous-activité, au moment où certains propriétaires ont décidé de suspendre leur activité pour cette année », indique la même source.

Ces différents indicateurs sont à l’origine de la flambée du produit final destiné à la consommation, explique le quotidien. En effet, le prix de l’huile d’olive dépasse actuellement les 80 dirhams le litre à la source, soit une augmentation de 78% par rapport à l’année dernière et de 100% par rapport à celui de 2019. Ce prix peut atteindre 100 dirhams chez les intermédiaires, précise-t-on.

Sujets associés : Agriculture - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Maroc : les fraudes se multiplient sur l’huile d’olive

Les gendarmes de Meknès ont procédé à la saisie de plusieurs tonnes d’huile d’olive frelatée dans un pressoir et à l’arrestation de son propriétaire.

Huile d’olive : le Maroc intensifie les contrôles contre la fraude

Face à la fraude sur la qualité de l’huile d’olive, les autorités marocaines ont décidé de renforcer les contrôles pour garantir la sécurité sanitaire des consommateurs.

L’huile d’olive devient un luxe au Maroc

Au Maroc, la production d’huile d’olive va considérablement baisser en raison de la sécheresse et des vagues de chaleur qui ont touché plusieurs régions du royaume. En...

Maroc : très très chère huile d’olive

En hausse depuis plusieurs mois, le prix du litre de l’huile d’olive devrait atteindre 100 dirhams cette saison. En cause, la sécheresse qui sévit dans le royaume et affecte les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Maroc : baisse de 67% de la campagne céréalière 2021-2022

La campagne agricole 2021/2022 clôture sur une production céréalière 34 Millions de quintaux, contre 103,2 MQX obtenus, un an auparavant, soit une baisse de 67 %, selon le ministère de l’Agriculture.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de rationner sa consommation.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.