Le Maroc veut construire une grande base navale à Dakhla

23 janvier 2022 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc prévoit de construire une grande base navale militaire à Dakhla, afin d’apporter une assistance logistique et militaire aux pays africains amis, et de recevoir des missions de maintien de la paix des Nations unies (ONU) et de l’Union africaine (UA).

La base militaire sera installée à l’intérieur du port de Dakhla atlantique situé dans le village de pêche de Ntireft, en eaux profondes à l’extérieur de la baie d’Oued Ed-Dahab. Elle accueillera 1 700 soldats de la Marine royale marocaine ainsi que de gros sous-marins et de missiles, fait savoir El Español. La future base de Dakhla disposera aussi d’un ravitaillement d’essence pour fournir du carburant aux cargos sur les routes de l’Afrique vers d’autres continents.

À lire : Le Maroc construit une base navale dans le nord

« La base va s’étendre sur une grande superficie et pourrait accueillir le porte-avions USS George Washington (CVN-73) », a expliqué un colonel de la Marine royale marocaine. Le projet est coordonné par le ministère de l’Équipement, des transports, de la logistique et de l’Eau, qui a confié les travaux à la Société générale des travaux du Maroc (SGTM) et SOMAGEC-SUD. « Les travaux vont durer sept ans, étant donné que la création d’une base navale nécessite beaucoup plus de temps que celle d’une base aérienne », ont déclaré des ingénieurs en visite sur le site du projet entre le 13 et le 17 janvier dernier.

À lire : Le Maroc et Israël veulent installer une base militaire près de Melilla

Les États-Unis et Israël, partenaires militaires privilégiés du Maroc, soutiennent la construction de cette base militaire à Dakhla qui jouera un rôle stratégique dans la région, étant donné que des pays comme la Mauritanie et le Sénégal n’ont pas de bases militaires navales. Le Maroc possède sa plus grande base navale à Casablanca, ainsi que de plus petites à Agadir, Al Hoceima, Kenitra, Safi, Tan Tan et Tanger. Le royaume compte aussi une base militaire à Ksar Sghir, dans le nord du pays.

À lire : Port de Dakhla, début imminent des travaux

Le port de Dakhla atlantique, d’un coût de près d’un milliard d’euros, a été créé en 2016, suivant les Hautes instructions du roi Mohammed VI. Il vise à promouvoir le développement économique, social et industriel du Sahara dans tous les secteurs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce et industrie) et à doter la région d’un outil logistique moderne. A terme, le port de Dakhla Atlantique sera un concurrent de taille du port de Ceuta.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Israël - Maritime - Défense - Armement - Dakhla - Portuaire - Ministère de l’Equipement et du Transport - Logistique

Aller plus loin

Le Maroc construit une base navale dans le nord

Les travaux de construction d’une base navale dans la localité de Ksar Sghir, d’un coût de 1.390 milliard de dirhams ont démarré lundi.

Port de Dakhla, début imminent des travaux

Connu pour être stratégique pour l’Afrique de l’Ouest et pour les provinces du Sud du Maroc, le mégaprojet du nouveau port de Dakhla Atlantique va entrer dans sa phase décisive.

Le Maroc installe une nouvelle base militaire près de Sebta

Le Maroc s’apprête à installer une nouvelle base militaire afin de renforcer sa présence le long de la frontière avec Sebta, pour freiner les clandestins tentant d’entrer dans...

La base navale de Ksar Sghir (nord du Maroc) prête en 2016

Après près de 8 ans de travaux, la nouvelle base navale de Ksar Sghir, dans le nord du Maroc, sera complètement opérationnelle dans quelques mois, soit en 2016.

Ces articles devraient vous intéresser :

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.