Belgique : mort de Sidra Atmane, 4 ans, ses parents dévastés

5 mai 2024 - 10h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Les parents de Sidra Atmane, la petite Marocaine de 4 ans décédée il y a un mois après s’être étouffée pendant le cours de gymnastique à l’école Sint-Martinus à Burcht, sont toujours sous le choc. Ils n’acceptent pas le départ prématuré de leur enfant qui était pleine de vie et ne souffrait d’aucune maladie.

« À peine deux jours avant sa mort, nous fêtions joyeusement à la maison. Sidra riait. Elle était heureuse. Elle mangeait de bon appétit. Il y avait un gâteau. Il y avait des cadeaux. Elle venait d’avoir quatre ans. Moins de 48 heures plus tard, nous l’avons perdue. Nous sommes anéantis. Notre enfant est partie et ne reviendra jamais. Cela restera toujours difficile », ont déclaré les parents de Sidra, décédée le 2 avril à l’hôpital d’Anvers après s’être grièvement blessée lors d’un cours de gymnastique dans son école. La fillette a été enterrée au Maroc, pays d’origine de ses parents.

À lire : Émoi en Belgique après la mort de la petite Sidra Atmane, 4 ans

Sa mère, Dounia, 29 ans, et son père, Mohammed, 46 ans, sont dévastés. « Notre vie s’est arrêtée depuis cet appel téléphonique » reçu le vendredi 29 mars, confie le père de Sidra. « J’étais dans la voiture. Ma femme était au marché à Anvers. Au téléphone, j’ai entendu : ‘Vous devez venir rapidement, votre fille est tombée’. […] J’ai conduit jusqu’à l’école et j’ai croisé une voiture de police. J’ai alors su que quelque chose n’allait pas ». Mohammed n’arrive pas à effacer de sa mémoire l’image de sa fille mourante à l’hôpital. « Elle ne répondait pas. Son cœur battait apparemment encore, mais je ne voyais aucune respiration. Les médecins ont dit que Sidra était en état de mort cérébrale ».

Le père de la fillette est convaincu que « cela ne s’est pas produit à l’hôpital, mais depuis l’école ». Il attend les résultats de l’enquête judiciaire ouverte sur l’incident au gymnase qui a coûté la vie à sa fille. « Déjà un mois et nous ne savons toujours rien de plus », s’indigne la mère de Sidra, inconsolable. Elle raconte avoir vu sa fille dans le coma, sous respiration artificielle, et être restée à son chevet jusqu’à sa mort. « J’ai passé cinq jours à ses côtés. Je ne voulais pas m’éloigner d’elle une seule seconde ». Mais ses espoirs se sont éteints après les résultats du scanner cérébral. « À un moment donné, le médecin a dit : ‘Il se peut qu’elle meure aujourd’hui ou demain’. Notre fille est finalement décédée mardi 2 avril vers 18h30 ».

À lire : Anvers : du nouveau dans le meurtre de la petite Marocaine Firdaous

La vie de Mohammed et de Dounia est chamboulée depuis le départ de Sidra. « Une partie de moi est morte avec elle. Je ne dors plus et je dois prendre des médicaments pour cela. Je n’ai jamais fumé, maintenant oui. Je n’ai jamais bu, maintenant oui. Quand je vois un enfant passer dehors, je pense que c’est Sidra. Je pense la voir partout. Honnêtement, ma vie est brisée », confesse Mohammed. Dounia, elle, cherche des réponses à ses questions. « Comment s’est-elle retrouvée coincée dans cet appareil ? Qui l’en a sortie ? Comment cela a-t-il pu durer cinq minutes ? Nous ne comprenons tout simplement pas. Et nous n’avons reçu aucune réponse ».

Mais la vie doit reprendre son cours pour les parents de la petite Sidra qui ont un autre enfant âgé de six ans. Le parquet d’Anvers a confirmé que l’enquête pour « homicide involontaire » se poursuit. De son côté, le directeur de l’école Sint-Martinus à Burcht, Wim Van Ranst compatit avec la famille de Sidra. « Je voudrais libérer ces gens de leur incertitude, mais on nous a demandé de faire preuve de patience et d’attendre les résultats de l’enquête. Cela nous brise le cœur de ne pas pouvoir faire plus ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Enfant - Décès - Enquête - MRE

Aller plus loin

Émoi en Belgique après la mort de la petite Sidra Atmane, 4 ans

Sidra Atmane, 4 ans, élève dans l’école Sint-Martinusschool à Burcht, s’est grièvement blessée vendredi dernier pendant le cours de gymnastique. Transportée à l’hôpital dans un...

Liège : émoi après le décès de Alla, 5 ans

Une Liégeoise de 5 ans, Alla Rezkallah, est décédée après une chute accidentelle du 3ᵉ étage d’un immeuble. La famille est sous le choc.

Décès tragique d’une fillette marocaine dans un étang en Espagne

Une fillette de neuf ans, d’origine marocaine, est décédée après une chute dans un étang du quartier Archivel de Caravaa de la Cruz (Murcie), où la baignade est interdite.

Anvers : du nouveau dans le meurtre de la petite Marocaine Firdaous

Deux Néerlandais, un homme de 31 ans et une femme de 24 ans, ont été arrêtés mercredi aux Pays-Bas pour leur implication présumée dans le meurtre de Firdaous, la fillette de 11...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dilemme des MRE : vendre leurs biens ou se soumettre à l’échange fiscal

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) appellent à la suspension de l’accord multilatéral sur les échanges de renseignement automatiques des comptes financiers.

Maroc : des repas funéraires ... interdits

Les habitants de deux villages marocains n’auront plus à organiser des repas funéraires. Une décision a été prise dans ce sens lors d’une assemblée publique.

Décès de Khadija Assad : le roi Mohammed VI adresse un message à la famille

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad, décédée la nuit dernière des suites d’une longue maladie.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.