Émoi en Belgique après la mort de la petite Sidra Atmane, 4 ans

4 avril 2024 - 17h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Sidra Atmane, 4 ans, élève dans l’école Sint-Martinusschool à Burcht, s’est grièvement blessée vendredi dernier pendant le cours de gymnastique. Transportée à l’hôpital dans un état critique, la fillette d’origine marocaine est finalement décédée mardi. Sa famille est dévastée.

Vendredi dernier, alors qu’elle participait pendant le cours de gymnastique au jeu « Voyage autour du monde » consistant à réaliser un parcours d’obstacles, la petite Sidra s’est grièvement blessée après s’être retrouvée coincée dans un appareil de gymnastique. Après les premiers soins qui lui ont été administrés par l’enseignant et le directeur de l’école, la fillette d’origine marocaine a été transportée à l’hôpital dans un état critique. Cinq jours plus tard, elle a succombé à ses blessures.

La nouvelle de son décès a été un choc pour les dirigeants de l’école. « Cette nouvelle a été un choc profond », a réagi Geert De Corte, directeur général du groupe scolaire Katholieke Scholen aan de Schelde. Mercredi, soit le lendemain du décès de Sidra, l’établissement a aménagé un espace de deuil pour « donner à chacun un endroit pour exprimer ses sentiments ». « Un registre de condoléances est disponible pour ceux qui souhaitent laisser un message et des feuilles de dessin sont à disposition des enfants », a déclaré Geert De Corte.

À lire : Anvers : du nouveau dans le meurtre de la petite Marocaine Firdaous

« Quand nous avons appris l’accident vendredi, nous n’avons pu que prier pour une issue favorable, puis mardi, la terrible nouvelle est tombée. Les parents, que nous connaissons bien, sont dévastés par le chagrin. Pour le moment, ils ne veulent pas encore de contact avec l’école, il est encore trop tôt. Nous avons tous encore tant de questions. Principalement, comment cela a pu se produire », a indiqué une mère venue déposer une fleur sur le lieu de l’accident.

Et d’ajouter : « Je compatis avec tout le monde, l’école, les parents, mais aussi l’enseignant de gymnastique. C’est un bon enseignant qui donne aussi des cours à mon fils. Il n’a certainement pas voulu cela. Il est lui-même devenu papa récemment. Cela doit aussi être terrible pour lui ». La mère a également précisé que le corps de Sidra sera rapatrié au Maroc, pays d’origine de ses parents, pour y être enterré. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte, a fait savoir le parquet d’Anvers.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Enfant - Décès - MRE

Aller plus loin

Belgique : mort de Sidra Atmane, 4 ans, ses parents dévastés

Les parents de Sidra Atmane, la petite Marocaine de 4 ans décédée il y a un mois après s’être étouffée pendant le cours de gymnastique à l’école Sint-Martinus à Burcht, sont...

Anvers : du nouveau dans le meurtre de la petite Marocaine Firdaous

Deux Néerlandais, un homme de 31 ans et une femme de 24 ans, ont été arrêtés mercredi aux Pays-Bas pour leur implication présumée dans le meurtre de Firdaous, la fillette de 11...

Le corps de Ferdaous, tuée à Anvers, sera rapatrié au Maroc ce vendredi

Le corps de Ferdaous, la petite fille de 11 ans, tuée lundi dans une fusillade entre trafiquants de drogue à Merksem en Belgique, sera rapatrié au Maroc vendredi où elle sera...

«  Fatima – Mourir à 14 ans  » (Reportage - Arte)

Fatima, une jeune Marocaine, n’a pas survécu en 2013 aux violences domestiques répétées qu’elle subissait de la part de ses employeurs à Agadir. Retour sur le meurtre silencieux...

Ces articles devraient vous intéresser :

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.