Recherche

Belgique : les vraies raisons de l’expulsion de l’imam Mohamed Toujgani

© Copyright : DR

14 janvier 2022 - 21h00 - Monde - Par: S.A

Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’asile et à la migration, a retiré le permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil à Molenbeek, la plus grande de Belgique. Quid des raisons  ?

Mohamed Toujgani est rattrapé par des faits remontant à 2009 et dont la vidéo a été publiée en 2019, fait savoir RTBF. « Seigneur, Maître des Mondes, déverse la frayeur dans le cœur des sionistes oppresseurs. […] Seigneur, fais que le sang des martyrs soit une arme sous les pieds des sionistes oppresseurs, et que ce sang soit un feu ardent qui les brûle et un vent qui les fustige. […] Ô Seigneur, démolis-les », entend-on dans l’un des éléments incriminants relevé par les renseignements belges. Sammy Mahdi considère ce discours comme une incitation à brûler les Juifs. « Les services de sécurité estiment que cet homme doit être considéré comme un danger actuel, réel et sérieux pour la sécurité nationale. On parle ici d’extrémisme et d’ingérence », insiste le secrétaire d’État à l’asile et à la migration devant la Chambre.

La décision de retirer le permis de séjour de Mohamed Toujgani a suscité des réactions. Georges-Henri Beauthier, son avocat, estime que les déclarations du secrétaire d’État sont choquantes. « Un, il y a la séparation des pouvoirs qui exige qu’il ne prenne pas position sur un jugement qui dit des choses très claires. Et deux, pourquoi jeter en pâture des choses fausses appelant à la haine ? Quelqu’un dont on dit qu’il veut brûler les juifs, c’est quelqu’un qui risque une série d’invectives si pas des actes plus dangereux », explique-t-il.

À lire : Mohamed Toujgani, persona non grata en Belgique

Soulignant qu’il n’a pas de lien d’autorité avec les imams non rattachés aux mosquées subventionnées, l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) a rappelé qu’il avait fermement condamné « les propos antisémites de l’imam (Mohamed Toujgani) qui, entretemps, a regretté ses propos et présenté ses excuses à la communauté juive de Belgique ». Quant à Abdessamad Belhaj, chercheur auprès du Centre Interdisciplinaire d’études de l’Islam dans le Monde Contemporain (CISMOC) de l’UCLouvain, il assure que l’imam Toujgani n’est pas radical. « Il pratique un islam sunnite modéré même s’il est traditionaliste et parfois émotionnel. Il appelle au vivre-ensemble, à la paix sociale et à la prévention contre la radicalisation ».

« Eu égard à la fonction de président de la Ligue des imams marocains de Belgique de Monsieur Toujgani, j’ose espérer que Monsieur Mahdi dispose réellement d’un élément nouveau important pour expliquer la prise de cette décision. Personnellement, comme d’ailleurs mes services de police compétents, je n’ai pas été informée de la survenue d’un élément nouveau au sujet de monsieur Toujgani », a déclaré la bourgmestre de Molenbeek, Catherine Moureaux.

Mots clés: Belgique , Islam , Religion

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact