Belgique : Sarah vit dans la hantise de se retrouver à la rue avec ses enfants

15 octobre 2021 - 20h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Alors qu’elle doit libérer un appartement situé à Anderlecht dans lequel elle vit avec ses quatre enfants au plus tard le 1ᵉʳ novembre, Sarah Kebbab, femme enceinte de six mois n’a toujours pas trouvé un nouveau logement. Elle craint de se retrouver à la rue.

Situation compliquée pour Sarah Kebbab et ses quatre enfants de 12,9,8 et 6 ans. Depuis juin, le propriétaire l’a sommée de libérer son appartement au motif que sa propre fille devra l’occuper dès le 1ᵉʳ novembre. Toutes les démarches envers les services sociaux, la commune, le foyer anderlechtois s’avèrent infructueuses. L’échevine du logement à Anderlecht, Fatiha El Ikdimi (CDH) qui se démène pour l’aider, estime que seule l’intervention de ministre du Logement pourrait porter ses fruits.

À lire : France : une Marocaine sans ressources vit dans un hôtel 5 étoiles

Le foyer anderlechtois fait face à un manque de logement, fait savoir La Dernière Heure. Mais le problème de Sarah est plus complexe. Elle a besoin de trois chambres. D’après la convention, le foyer peut octroyer un logement de deux chambres par dérogation en situation d’urgence alors qu’elle est mère de quatre enfants dont un de plus de 12 ans qui doit avoir sa propre chambre.

La mère de famille s’est également tournée vers la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB). « Mon dossier est passé en comité et a été refusé à cause du quota épuisé. J’ai encore espoir que le bourgmestre puisse déroger au quota », dit-elle. Selon elle, c’est politique ; « c’est compliqué de trouver un logement en urgence, car il faut trois chambres, mais pour moi, une chambre ou deux, ça me va tout autant ».

À lire : Au Canada, une famille marocaine vit dans la crainte de l’arrivée des bulldozers

Sarah semble voir le bout du tunnel. « Le dernier mail du CPAS date d’il y a trois semaines et on m’a dit : ’Si vous n’avez rien au 1ᵉʳ novembre, on vous relogera à l’hôtel avec les enfants’, confie-t-elle. Une lueur d’espoir peu rassurante pour elle : « Aujourd’hui j’ai fait tout ce que je pouvais faire et il n’y a rien de concret en retour. Peu importe qui me répond, mais je ne peux pas me retrouver à la rue avec mes quatre enfants dans deux semaines alors que j’accouche dans un mois ».

Sujets associés : Immobilier - Belgique - Anderlecht

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Aubenas : une famille marocaine menacée d’expulsion

Sous le coup d’une expulsion, une famille marocaine reçoit le soutien des Albenassiens. Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a organisé samedi...

Au Canada, une famille marocaine vit dans la crainte de l’arrivée des bulldozers

Alors que la démolition de son immeuble à Longueuil peut intervenir à tout moment, une famille marocaine n’a toujours pas trouvé un appartement pour se reloger. Elle vit dans la...

Menacées d’expulsion, deux Marocaines resteront finalement aux Pays-Bas

Alors qu’elles étaient sous la menace d’une expulsion vers le Maroc, les sœurs Sofia et Najoua resteront finalement aux Pays-Bas. La décision a été annulée au dernier moment par le...

Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion et Florence, une Française avec qui il s’est marié en janvier 2020 ont enfin retrouvé le sourire après une grève de la faim entamée le 20...

Nous vous recommandons

Immobilier

Maroc : l’immobilier commercial se porte bien, malgré la crise sanitaire

Au Maroc, l’immobilier commercial est l’un des secteurs vus par les investisseurs comme plus actif et rentable. Même s’il a été durablement impacté par la crise liée au coronavirus, l’espoir est...

"Mehdia Sustainable City" : un autre méga projet immobilier en difficulté

Lancé depuis quatre ans au sud de la ville de Kénitra, le méga projet "Mehdia Sustainable City" a du plomb dans l’aile. Objet d’une convention entre l’État marocain et le groupe émirati, International Investment Group (IIG), "Mehdia Sustainable City" a dû...

Marrakech, paradis du blanchiment d’argent ? La police enquête

La brigade financière de la sûreté régionale de Marrakech mène une enquête sur une gigantesque affaire de blanchiment d’importantes sommes d’argent. Un réseau actif dans la ville blanchirait de l’argent de la drogue dans...

Légère hausse des prix de l’immobilier à Rabat

Au deuxième semestre de l’année, l’immobilier marocain a connu des fortunes diverses selon les villes. A Rabat les activités ont, quant à elles, retrouvé des couleurs, d’après Bank Al Maghrib (BAM).

Maroc : crédits bancaires en hausse

Les crédits bancaires ont enregistré une hausse de 5,3 % à la fin du mois de mars, contre une progression de 4,2 % le mois passé, pour un montant global de 918,48 milliards de dirhams.

Belgique

Bruxelles à la traîne sur les tests anti-discrimination à l’embauche

Première région à doter ses services d’inspection d’un outil de «  testing  » contre les discriminations à l’embauche, Bruxelles est aujourd’hui à la traîne.

Belgique : Les partis extrémistes toujours aussi haut

Alors que le Vlaams Belang demeure en Flandre, le premier parti en termes d’intentions de vote, à 28 %, ce qui représente une légère progression par rapport à décembre dernier (+0,7 point), Ecolo n’a pu conserver sa place de troisième parti en Wallonie....

Risque de perturbation des vols Ryanair entre le Maroc et la Belgique

Le courant passe mal entre la low cost irlandaise Ryanair et son personnel belge. Ce dernier menace de mener de lancer des mouvements sociaux lors des fêtes de fin d’année. S’il venait à mettre sa menace à exécution, cela pourrait perturber les vols entre...

Le message de Badr Hari après le combat contre Arkadiusz Wrzosek

Le champion marocain de kick-boxing Badr Hari n’a pas pu avoir sa revanche face au Polonais Arkadiusz Wrzosek samedi 19 mars à Hasselt en Belgique, lors du Glory 80, suspendu après des échauffourées.

Bruxelles : le port du voile devant la cour constitutionnelle

Saisi d’un recours contre la décision d’autorisation du port de voile dans la Haute école Francisco Ferrer à Bruxelles, le tribunal a décidé de renvoyer le dossier devant la cour constitutionnelle.

Anderlecht

Mort d’Adil à Anderlecht : la version des policiers

Sven Mary, l’avocat des policiers impliqués dans la mort d’Adil dans une course-poursuite à Anderlecht, donne sa version des faits et dénonce, par la même occasion, le secrétaire d’État bruxellois, Pascal Smet, qui ferait de la "récupération...

Anderlecht : la famille d’Adil veut faire le deuil dans le calme

La famille du jeune Adil, 19 ans, décédé vendredi, lors d’une course-poursuite avec un véhicule de la police à Anderlecht en Belgique, a appelé au calme afin de pouvoir faire le deuil.

Anderlecht : l’arme de police volée lors des émeutes introuvable

Lors des échauffourées d’Anderlecht, les émeutiers ont volé une arme qui se trouvait à l’intérieur d’un combi de police vide. Cette arme de police est jusque-là introuvable.

Après les émeutes d’Anderlecht : des jeunes jouent la carte de l’apaisement

Après les émeutes d’Anderlecht et les interpellations massives, les ASBL "Le foyer des jeunes des Marolles" et "Jeunes ambition Marolles" ont, dans une correspondance, sollicité une rencontre avec le bourgmestre de Bruxelles-Ville, Philippe Close, et le...

Belgique ou Maroc : Anouar Ait El Hadj n’a pas encore choisi

Le Belgo-marocain Anouar Ait El Hadj, 19 ans, est toujours indécis sur les couleurs nationales qu’il va arborer dans sa carrière. Maroc ou Belgique, il promet décider très rapidement.