Un biscuit français dangereux vendu au Maroc

22 juillet 2023 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Retiré du marché espagnol en raison du danger qu’il représente pour la santé des enfants, un biscuit français est toujours commercialisé au Maroc. Des voix s’élèvent pour appeler à son retrait du marché marocain.

Dans une question écrite, la députée du PAM Hanane Atrikine a demandé au ministre de l’Agriculture Mohamed Sadiki de retirer un biscuit importé d’Europe du marché marocain. Il s’agit des cookies aux pépites de chocolat sans gluten de la marque française Gerblé. « Des supermarchés au Maroc continuent de vendre ce biscuit alors que les autorités sanitaires espagnoles l’ont retiré et ont mis en garde les pays européens sur sa dangerosité », s’étonne l’élue. Selon les autorités sanitaires espagnoles, ce biscuit contient une drogue dangereuse connue sous le nom de Burundanga, de « scopolamine » ou encore de « drogue du violeur » pour ses effets sédatifs et amnésiques.

À lire : Casablanca : saisie de plusieurs tonnes de viandes avariées

Hanane Atrikine déplore par ailleurs l’inaction des autorités sanitaires : Elles « ne sont pas encore intervenues pour soumettre ce produit aux analyses nécessaires et vérifier s’il répond aux normes sanitaires et s’il est propre à la consommation. Ce biscuit est toujours vendu dans les supermarchés sans que les autorités concernées n’aient justifié la poursuite de sa commercialisation alors que plusieurs pays étrangers ont décidé de le retirer des étalages ».

À lire : Saint-Quentin : des victimes d’une intoxication alimentaire dans un restaurant marocain ?

De son côté, l’Association marocaine de protection et d’orientation du consommateur dit avoir adressé une correspondance à l’Office national de Sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) pour lui demander de s’assurer de la salubrité de ce biscuit vendu dans les grandes surfaces.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Espagne - Alimentation

Aller plus loin

Saint-Quentin : des victimes d’une intoxication alimentaire dans un restaurant marocain ?

Alors que des membres d’un groupe mangeaient dans un restaurant marocain de Saint-Quentin avant leur départ pour les vacances, certains ont été pris de nausées et de...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue...

Maroc : hospitalisation en masse à Sidi Bennour suite à une intoxication alimentaire

Près de 60 personnes originaires des communes de Beni Helal et Ouled Sidi Bouhia ont été hospitalisées samedi à l’Hôpital provincial de Sidi Bennour suite à des symptômes...

Casablanca : saisie de plusieurs tonnes de viandes avariées

Environ huit tonnes de viandes avariées destinées à être écoulées dans les souks hebdomadaires ont été saisies par la gendarmerie royale de Casablanca. Plusieurs élus communaux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.