Recherche

La blague raciste d’un député PJD passe mal chez les Amazighs

© Copyright : DR

1er janvier 2014 - 18h23 - Société

Abouzaid El Mokrie El Idrissi, conférencier de renom et député du Parti Justice et Développement (PJD), est accusé de racisme par les Amazighs marocains, pour avoir raconté une blague jugée raciste sur les Soussis.

La blague racontée selon lui il y a quatre ans, lors d’une conférence au Koweït, a refait surface la semaine dernière au Maroc. "Je n’ai parlé ni des Amazighs, ni des Soussis", affirme-t-il, imputant son mauvais pas, au fait qu’il improvise ses conférences.

La blague El Mokrie El Idrissi sur les Amazighs :

"Au Maroc, il y a une communauté connue pour être très avare", raconte Abouzaid El Mokrie El Idrissi. ... . " Ces gens sont tellement radins qu’ils ne font même pas confiance à eux-même", explique le chercheur.

"Un épicier issu de ce milieu socio-culturel est tellement avare, qu’il a été jusqu’à placer un miroir dans le tiroir-caisse de son épicerie, pour s’assurer que c’est bien lui qui ouvre le tiroir", poursuit le chercheur lors d’une conférence, dont le thème était "l’identité".

Le député islamiste s’est attiré ainsi les foudres des Amazighs selon lesquels, la blague d’El Idrissi est raciste et porte atteinte à la dignité de toute une population.

Plusieurs mouvements précisent que ce n’est pas la première fois que le PJD s’attaque aux amazighs. Le premier ministre Abdelilah Benkirane avait déclaré devant le Parlement en février dernier, que "les Amazighs sont des gens simples qui mangent peu et passent leur temps à danser et chanter au rythme du bendir".

La conférence qui avait été diffusée dans le temps par une chaîne satellitaire arabe, aurait été sortie du placard par le "gang des francophones", estime aujourd’hui Abouzaid El Mokrie El Idrissi, pour se dédouaner.

Vidéo

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact