Blanchiment d’argent : de nouvelles règles pour les agences immobilières

30 janvier 2023 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc continue de renforcer son dispositif de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Un nouvel arrêté vient d’être pris pour imposer de nouvelles règles au secteur de l’immobilier, très prisé pour blanchir l’argent sale.

Par cet arrêté, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatima-Zahra Mansouri, oblige les agences immobilières à déclarer toute opération suspecte de leurs clients dans le cadre des opérations de vente ou d’achat de biens, rapporte le quotidien Al Akhbar.

Dans ce texte d’application de la loi 43-05 relative à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, la ministre a insisté sur le rôle des agences immobilières dans la lutte contre le blanchiment d’argent et les a invitées à mettre en place un mécanisme de vigilance et de contrôle interne afin de gérer les risques liés aux activités de blanchiment.

À lire : Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le nouvel arrêté interdit aussi aux agences immobilières de traiter avec toute personne physique dont l’identité n’est pas vérifiée, ainsi qu’avec les entreprises fantômes. La collecte des informations personnelles des clients, sur la seule base des documents officiels délivrés par les autorités marocaines ou des institutions étrangères reconnues, s’avère donc nécessaire.

Les agences immobilières doivent également fixer des barèmes à ne pas dépasser par les clients, de manière à permettre de détecter rapidement les clients suspects. Toute cette batterie de nouvelles mesures devrait obliger les agences immobilières moins structurées à se mettre au pas en matière de règles de vigilance et de contrôle.

Sujets associés : Immobilier - Lois - Fatima Zahra Mansouri - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Maroc : de nouveaux moyens pour lutter contre le blanchiment d’argent

Les attributions de l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) ont été renforcées pour lui permettre de mener à bien sa mission en matière de lutte contre le...

Lutte contre le blanchiment de capitaux : le Maroc réalise des bonds qualitatifs

Le Maroc occupe la 64ᵉ place sur 128 pays dans le classement mondial de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (Basel AML Index 2022), réalisé par l’Institut de...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...