Brest : un Marocain agresse violemment le présumé amant de sa femme

7 février 2022 - 21h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Mis en examen pour tentative de meurtre, un Marocain de 43 ans en situation irrégulière en France — son visa touristique est arrivé à expiration — a été écroué à la maison d’arrêt de Brest jeudi dernier. À l’origine de cette tentative de meurtre, un différend sentimental.

Les faits se sont déroulés sur le parking du Géant le 1ᵉʳ février dernier. Le quarantenaire avait donné rendez-vous à un homme de 30 ans, domicilié à Plabennec, qui était en quête d’une chambre où loger à Brest, rapporte Le Télégramme. Il devait lui présenter un loueur. Arrivé sur les lieux, le trentenaire se fait agresser par le Marocain. Muni d’un couteau, il aurait asséné un premier coup sur la joue de la victime, l’aurait saisi par le col, avant de se déchaîner sur elle, en lui lacérant le visage, le nez et l’arrière de l’oreille.

À lire : France : un MRE en prison pour avoir tué son ex-compagne

Alertés par des plusieurs témoins, les secours sont arrivés rapidement sur les lieux. À leur arrivée, ils ont pris en charge le trentenaire « qui saignait abondamment et était saisie de vertiges ». Admis à l’hôpital, il « s’en sort défiguré, avec une ITT de quinze jours ». Informés, les policiers ont arrêté l’agresseur présumé resté sur place sans anicroches. Lors de son audition, il aurait justifié son acte par le fait qu’il avait un différend avec la victime qu’il soupçonnait d’avoir eu une liaison avec son épouse.

À lire : Maroc : un homme surprend sa femme en train de le tromper et tue l’amant

Après le prolongement de son placement en garde à vue, ce Marocain en situation irrégulière en France a été déféré au parquet de Brest jeudi après-midi, puis présenté à un juge d’instruction, qui a ordonné sa mise en examen pour tentative de meurtre. La suite ? L’agresseur a été écroué à la maison d’arrêt de Brest.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Brest - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

Maroc : 20 ans de prison pour avoir torturé la petite amie de son amant

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger a condamné une jeune femme, âgée d’une vingtaine d’années, à 20 ans de prison ferme, pour des délits de séquestration,...

Maroc : Un mari jaloux assassine l’amant de son épouse

Les éléments de la Gendarmerie Royale d’Aït Aâtab relevant de la brigade d’Azilal, ont arrêté un homme de 33 ans, accusé du meurtre de l’amant de sa femme.

Maroc : un homme surprend sa femme en train de le tromper et tue l’amant

À Sidi Yahya Zaer, dans la région de Temara, un homme a poignardé à mort l’amant de sa femme, surpris sur le fait. Arrêté, le meurtrier présumé a été placé en garde à vue.

Maroc : elle tue son mari pour pouvoir rester avec son amant

Une femme a été interpellée au douar Zemamra, dans la province de Berrechid pour avoir tué son époux. Elle voulait se débarrasser de lui pour pouvoir rester avec son amant.

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.