Le Canada recrute des éducatrices au Maroc

18 février 2023 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Canada se tourne vers le Maroc pour recruter des éducatrices, afin de pallier la pénurie de main-d’œuvre qui touche le secteur de la petite enfance.

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) a organisé à Marrakech une mission de recrutement international (CPE), aux fins de combler les besoins de main-d’œuvre dans le secteur de la petite enfance. « Notre propre équipe est limitée à 13 éducatrices, incluant trois qui n’ont qu’un statut de remplaçante, mais qui sont à l’horaire à toutes les semaines, a expliqué la directrice intérimaire du CPE «  Chez Ma tante  », Mélanie Bernard, actuellement dans le royaume avec Alexandre Bessette, conseiller en marketing territorial à la Municipalité des Îles. Ça veut dire qu’on n’a personne en “back-up”. Si une éducatrice tombe malade demain matin, on n’a personne pour la remplacer qui ne travaille pas déjà. » Actuellement, elle exploite seulement 60 places de garderie dans un établissement au lieu de 107 places de garderie dans trois installations différentes, en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

À lire :Le Québec à la recherche d’infirmiers marocains

En tout, 1000 CV ont été reçus à la suite du lancement de la campagne de recrutement. Mais il n’y a que cinq éducatrices d’origine marocaine, qui seront recrutées pour des raisons de logistique d’intégration. À Marrakech, la responsable a rencontré les 35 candidates retenues lors d’une première sélection. La suite ? Une fois rentrée au Canada, elle organisera une deuxième ronde d’interviews par visioconférence, avec un nombre encore plus restreint.

Sujets associés : Canada - Emploi

Aller plus loin

Pénuries de main-d’œuvre : l’Europe se tourne vers le Maroc

L’Europe s’est tournée vers le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et bien d’autres pays afin de pallier les pénuries de main-d’œuvre qui menacent plusieurs secteurs dans ses États...

En recrutement au Maroc, le Québec reçoit 356.000 demandes pour 1400 postes

La mission de recrutement de travailleurs organisée à Marrakech par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), l’un des trois partenaires non...

Le Québec à la recherche d’infirmiers marocains

Pour combler le déficit de main-d’œuvre locale, les employeurs québécois se tournent vers l’international et particulièrement le Maroc pour recruter certains profils dont...

Le Québec va recruter des infirmiers marocains

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent (Québec) a annoncé le recrutement prochain de personnel infirmier dans certains pays francophones...

Ces articles devraient vous intéresser :

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Des centaines d’emplois offerts aux jeunes marocains

La Fondation marocaine de l’Éducation pour l’Emploi (EFE-Maroc), la Fondation Bill & Melinda Gates et Silatech s’allient pour offrir des centaines d’emplois aux jeunes marocains.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...