Le Québec à la recherche d’infirmiers marocains

9 octobre 2022 - 18h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Pour combler le déficit de main-d’œuvre locale, les employeurs québécois se tournent vers l’international et particulièrement le Maroc pour recruter certains profils dont notamment des infirmiers.

« L’attraction de travailleurs et d’étudiants internationaux, ainsi que d’investissements étrangers et d’entrepreneurs internationaux, fait partie des mandats importants de Québec International (QI), tout comme la promotion de l’environnement d’affaires, ou encore le soutien au développement des secteurs de force (bâtiment vert et intelligent, sciences de la vie et technologies de la santé, etc.) », explique Marie-Josée Chouinard, directrice principale en attraction et rétention de talents de l’institution.

À lire : Le Québec va faire appel à la main d’oeuvre étrangère

QI a réalisé depuis 2008 plus de 80 missions de recrutement et a contribué à attirer près de 20 000 nouveaux emplois dans la région. QI organise les 10 et 11 décembre prochain à Paris, en collaboration avec le gouvernement du Québec et d’autres partenaires, les Journées Québec au cours desquelles elle accompagne et conseille les entreprises. L’événement réunit une centaine d’employeurs du Québec.

À lire : Le Québec va recruter des infirmiers marocains

« Parmi les bassins de recrutement privilégiés, outre la France, mentionnons le Maroc, l’Algérie, la Belgique, le Brésil, le Cameroun, la Colombie, la Côte-d’Ivoire, Madagascar, le Mexique, le Sénégal, le Togo et la Tunisie », précise Marie-Josée Chouinard. Les domaines d’études et d’emploi les plus recherchés, au regard des besoins sur le marché de l’emploi et des établissements d’études post-secondaires sont l’enseignement et l’éducation, la santé et les services sociaux, les technologies de l’information, etc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Emploi - Québec

Aller plus loin

Maroc : les départs massifs des infirmiers inquiètent

L’exode important des infirmiers marocains vers d’autres pays, faute de conditions de travail adéquates, pourrait constituer une cause directe de la dégradation des services de...

En recrutement au Maroc, le Québec reçoit 356.000 demandes pour 1400 postes

La mission de recrutement de travailleurs organisée à Marrakech par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), l’un des trois partenaires non...

Un infirmier marocain parle de son expérience au Québec

Abdallah Belferza, un infirmier marocain de 27 ans, a quitté son Agadir natal pour se retrouver en Abitibi-Témiscamingue, dans la contrée neigeuse de Val-d’Or au Québec, où il...

Le Québec va recruter des infirmiers marocains

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent (Québec) a annoncé le recrutement prochain de personnel infirmier dans certains pays francophones...

Ces articles devraient vous intéresser :

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.