Pénuries de main-d’œuvre : l’Europe se tourne vers le Maroc

21 novembre 2023 - 07h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Europe s’est tournée vers le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et bien d’autres pays afin de pallier les pénuries de main-d’œuvre qui menacent plusieurs secteurs dans ses États membres. 

L’Union européenne (UE) a déjà noué des partenariats avec le Maroc, la Tunisie, l’Égypte, le Bangladesh et le Pakistan afin de faire face aux pénuries de main-d’œuvre. L’Allemagne devrait former 10 000 Marocains. De son côté, l’Italie propose 452 000 permis de travail de 2023 à 2025. En plus de ces mesures, l’UE a autorisé dix fois plus de migrations légales (3,5 millions), dont 1,2 million pour travailler, fait savoir L’Opinion. L’année dernière, le nombre d’arrivées irrégulières de migrants s’élève à environ 330 000. S’agissant des salariés de nationalité non européenne vivant dans les États membres, ils sont au nombre de dix millions. « Sans eux, rien ne fonctionnerait », rappelle Ylva Johansson, commissaire en charge des Affaires intérieures.

À lire : L’Espagne vient recruter des chauffeurs de bus ... au Maroc

Malgré ces mesures, les pénuries de main-d’œuvre demeurent et « menacent la compétitivité et les services publics des États membres, de la construction à la santé en passant par la dépendance et le transport ». En tout, 42 secteurs ont été identifiés par la Commission européenne en charge notamment de la Migration et des Compétences. L’une des causes de ces pénuries est le vieillissement démographique, « qui retirera à lui seul sept millions de travailleurs de la population active du continent d’ici à 2030 ». « BRUXELLES, WE HAVE a problem », alerte Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne en charge notamment de la Migration et des Compétences. Face à cette situation, l’institution a élaboré un plan pour attirer des travailleurs étrangers dans les secteurs, où les entreprises ne trouvent pas de salariés européens. C’est un problème rencontré par « 75 % des PME », a averti le commissaire en conférence de presse.

À lire :Automobile : le Canada recrute au Maroc

L’Europe devrait avoir besoin de 1 à 2,5 millions d’emplois supplémentaires d’ici 2030 pour la transition écologique, et de 11 millions de professionnels pour le numérique. Face à l’urgence, la Commission appelle à la mise en place d’une plateforme mettant en lien les offres d’emploi d’entreprises européennes avec des travailleurs étrangers. Aussi, recommande-t-elle aux États membres à faciliter la reconnaissance rapide des qualifications professionnelles de pays tiers – aujourd’hui, le procédé très compliqué et bureaucratique décourage beaucoup. « L’Europe est engagée dans une course mondiale aux talents, comme pour les matériaux critiques et l’énergie… Et nous nous battons contre des concurrents très puissants, qui offrent des boulevards aux travailleurs étrangers : les États-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie », souligne Margaritis Schinas. Pour l’association patronale BusinessEurope, « il est plus que temps que l’UE reconnaisse le rôle de la migration économique dans la gestion des pénuries de compétences ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Tunisie - Egypte - Emploi

Aller plus loin

Israël va recruter des Marocains

En visite à Rabat vendredi, le ministre de l’Intérieur et de la santé israélien, Moshe Arbel, a rencontré son homologue marocain, Abdelouafi Laftit. Au menu de leurs échanges,...

L’Espagne vient recruter des chauffeurs de bus ... au Maroc

Faute de main-d’œuvre qualifiée en Espagne, Alsa veut recruter des chauffeurs au Maroc.

L’Espagne va recruter 26 000 chauffeurs au Maroc

L’Espagne recherche de la main-d’œuvre marocaine pour faire face à la pénurie de chauffeurs professionnels dont un nombre considérable s’apprête à faire valoir ses droits à la...

En recrutement au Maroc, le Québec reçoit 356.000 demandes pour 1400 postes

La mission de recrutement de travailleurs organisée à Marrakech par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), l’un des trois partenaires non...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».