Casablanca : attention à la viande consommée

10 octobre 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Casablanca, des bouchers et intermédiaires alertent sur la prolifération de viandes rouges provenant d’abattages clandestins. Les quantités vendues dépassent largement celles contrôlées par les autorités sanitaires.

Une menace sur la santé des consommateurs de viandes rouges à Casablanca. Des camions qui transportent de la viande rouge en provenance des souks hebdomadaires informels ont désormais l’accès direct aux boucheries de la métropole, sans être astreints à répondre aux exigences sanitaires de la réglementation en vigueur, rapportent au journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia des bouchers et intermédiaires casablancais, dénonçant le laxisme du Conseil de la ville. Selon eux, 60 % de la consommation de viandes rouges de Casablanca proviendrait des souks informels. Plus grave, plusieurs établissements hôteliers de la ville, des enseignes appartenant à des chaînes internationales, ainsi que des restaurants se détournent des viandes des abattoirs de la ville et préfèrent s’approvisionner auprès des abattoirs clandestins. Ainsi, de la viande de qualité douteuse est servie aux clients.

À lire : Maroc : rumeurs sur la vente de viande d’âne à Fnideq

Le développement de ces réseaux clandestins spécialisés dans la commercialisation de viandes rouges issues d’abattages clandestins dans les quartiers populaires de Derb Ghallef et d’Oulfa, à Casablanca, et celui de Chellalat, dans la ville de Mohammedia toute proche, a entraîné la baisse de la production des abattoirs de Casablanca, a expliqué un professionnel de la filière. Les boucheries de ces quartiers pratiquent des prix attrayants, très bas, comparativement à celui pratiqué dans les abattoirs pour attirer la clientèle. Et, leur marketing fonctionne. Nombreux sont les Casablancais qui se ruent vers leurs étalages, mettant en danger leur santé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Santé - Alimentation

Aller plus loin

Les bovins du Royaume-Uni et leur viande indésirables au Maroc

La douane marocaine vient d’interdire, pour une période d’un an, l’importation des bovins et leur viande en provenance du Royaume-Uni et de l’Irlande du Nord.

L’Europe autorise la viande de volaille en provenance du Maroc

Après plusieurs années d’hésitation, l’Union européenne a finalement décidé d’ouvrir ses portes à la viande de volaille marocaine, autorisant son exportation vers ses pays membres.

Pénurie de viande rouge : le Maroc fait appel à l’Australie

Face à la pénurie de viande rouge provoquée par une grave sécheresse qui affecte son secteur de l’élevage, le Maroc se tourne vers l’Australie pour importer du bétail. Une...

Maroc : de la viande de sanglier dans les sandwichs des Gadiris

Une tête de sanglier a été récemment retrouvée dans une poubelle du quartier de Dakhla, dans le centre-ville d’Agadir. Les internautes appellent les habitants de la ville à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.