Recherche

Casablanca : l’urgence d’aider les migrants SDF

© Copyright : DR

16 janvier 2021 - 15h00 - Société - Par: J.K

Le Groupe de travail de protection (GTP) est préoccupé par le sort des migrants sans abris, après le démantèlement la semaine dernière de leurs camps à Casablanca. Ce groupement d’associations et d’organisations engagées dans la protection des droits humains entend mobiliser un maximum d’ONG à cet effet.

À l’initiative de l’association Bank de Solidarité et la Fondation Solidarité accompagnement initiative développement (SAID), ce collectif d’associations et d’organisations de droits humains actives dans la protection des réfugiés, des demandeurs d’asile, des migrants en situation vulnérable et des apatrides dans la région de Casablanca-Settat compte battre le rappel d’un maximum d’ONG « pour lancer une opération de collecte et de distribution de (sac de couchage, vêtements, chaussures, repas chauds, kits hygiéniques…) », fait savoir un communiqué publié à cette occasion. Il devient urgent d’interpeller les autorités publiques qui ont agi sans tenir compte des conditions climatiques difficiles, indique le GPE.

C’est à travers des propositions concrètes aux autorités pour assurer un hébergement d’urgence pour les concernés durant la saison hivernale. Et puis, outre les officiels, c’est toute la communauté casablancaise qui est sensibilisée pour le succès de cette opération de dons.

Ont pris part à cet effort de solidarité, la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Casablanca-Settat, la Clinique juridique, Droit et justice, Comité d’entraide internationale (CEI), le Réseau marocain des journalistes des migrations (RMJM), l’association Rim espoir et l’Organisation guinéenne pour la lutte contre la migration irrégulière.

Mots clés: Santé , Caritatif , Droits et Justice , Menaces , Pauvreté , Associatif , Immigration clandestine , Casablanca

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact