Cauchemar à Kénitra pour les chiens « de la rue »

10 décembre 2022 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Kénitra, des chiens affamés et maltraités végètent près des cadavres de leurs congénères dans un bâtiment laissé à l’abandon.

La publication de vidéos et de photos de chiots sans vie, de chiens affamés, efflanqués, décharnés, enfermés et enserrés dans un bâtiment laissé à l’abandon émeut la toile. Ce sont les autorités locales qui ont déplacé ces animaux « de la rue » vers ce lieu, ont confié à L’Opinion des acteurs de la société civile sur place. Grâce à la mobilisation d’un grand nombre de ses followers, 20 chiens ont été pris en charge et sortis de mauvaises conditions, a fait savoir Dounia Louezzane, fondatrice de l’association Kelb Derby, une association pour la protection des conditions de vie des chiens des rues au Maroc.

À lire : Maroc : appel à résoudre le problème des chiens errants

Au Maroc, le problème des chiens errants préoccupe aussi bien les élus que les associations. « Le problème des chiens errants est une énorme source d’anxiété dans les routes et les ruelles, en particulier dans les quartiers plus populaires, a déclaré en mai le député Mohamed Raggani. Cela suscite beaucoup de peur chez les citoyens, quel que soit leur statut ou leur âge, en particulier les enfants qui vont à l’école tôt le matin. » Des associations militant pour la protection des animaux appellent, elles, à protéger ces chiens.

À lire : France : elle change le sort d’un chien errant marocain

Elles prônent la TNR (Trap-Neuter-Return en anglais) comme ultime solution au Maroc. Cette méthode s’applique en trois phases : attraper le chien errant, le stériliser et le vacciner contre la rage par la même occasion, puis le relâcher dans son milieu naturel, avec un tag à l’oreille pour qu’il soit identifiable. « C’est le seul moyen efficace pour réduire les cohortes de chiens errants qui vont arrêter de se produire, ce qui amènera à une baisse notable de cette population canine au fil des années », a affirmé à Le Matin Élise Baron, responsable bénévole au refuge de l’Union marocaine pour la protection des animaux (UMPA) situé à Bouskoura.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Kenitra - Violences et agressions

Aller plus loin

Maroc : appel à résoudre le problème des chiens errants

Plusieurs députés ont appelé le gouvernement à prendre des mesures pour lutter contre le problème des chiens errants qui perdure au grand dam des Marocains.

Indignation suite à la cruauté envers une ânesse au Maroc

Un acte de cruauté envers une ânesse dans la province de Safi a suscité une vive indignation parmi les ONG et les utilisateurs des réseaux sociaux.

Maroc : une fillette tuée par un chien enragé à Al Haouz

Une fillette est décédée, cette semaine, mordue par un chien enragé dans la province d’Al Haouz. La société civile se désole de l’inaction du ministère de la Santé dans une...

Des chiens sales, morts, entourés d’excréments et dans un piteux état à Salé ?

L’Association marocaine de la protection des animaux et de la nature (AMPA), présidée par le vétérinaire Youssef Lhor, a réagi aux images et vidéos choquantes qui auraient été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.