Plan solaire : les entreprises marocaines en avant garde

17 octobre 2010 - 12h20 - Economie - Ecrit par : J.L

Plusieurs groupes marocains figurent sur la liste des consortiums d’entreprises présélectionnées pour participer au programme de production par concession de la première unité de 125 Mégawatts de la centrale de Ouarzazate.

On retrouve ainsi la filiale du groupe ONA, Nareva Holding, aux côtés de International Power, Marubeni Corporation et Siemens Project Ventures GmbH. Delta Holding roule quant à elle avec Energy Consulting Group et Socoin.

Cegelec Maroc fait partie du consortium composé du suisse IWB et des français Solar Euromed et Entrepose Contracting.

Ynna Holding accompagne les français Litwin et SEEM, et l’allemand M+W Group. Auto Hall s’investit lui avec le japonais Mitsubishi Corporation et Veolia Environnement Maroc avec l’Américain SolarReserve.

Enfin, on retrouve Alstom Maroc dans un consortium formé d’une dizaine d’entreprises dont Alstom Power et BritghSource.

Pour rappel, le projet de Ouarzazate concerne la réalisation de plusieurs centrales électriques d’une capacité de 500 Mégawatts à fin 2015.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ouarzazate - Energie - Ynna Holding - Cegelec - ONA - Veolia - Centrale thermo-solaire - Nareva Holding - Alstom - Auto Hall - Energie solaire

Ces articles devraient vous intéresser :

La capacité de réponse d’urgence nucléaire du Maroc « est solide »

En fin de mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence (EPREV) au Maroc, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a livré ses conclusions.

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Un important gisement de cuivre découvert au Maroc

Un important gisement de cuivre vient d’être découvert par la société minière marocaine Red Rock Mining, spécialisée dans la recherche et l’exploitation de gisements de cuivre et soutenue par des investissements étrangers.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Le Maroc, « future centrale » énergétique de l’Europe ?

À l’heure où la résilience face aux défis climatiques doit se renforcer, le Maroc nourrit des ambitions pour les énergies renouvelables, lesquelles font de lui un partenaire de choix de l’Europe. Il ambitionne notamment de produire 52 % de son énergie...

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.